Menu

Alexandre Baudouin répond publiquement au maire de Condom

Baudouin Alex Bis.JPG

Il précise sa position par rapport à la visite, au Centre Hospitalier, d'un candidat aux élections départementales.

Lors du dernier conseil municipal de jeudi dernier, le 10 juin, le maire de Condom, Jean-François Rousse, a adressé publiquement une question à Alexandre Baudouin.

N'ayant pu y répondre directement, faute d'être au courant de ce dont il s'agissait, la visite de Philippe Martin et de Gisèle BIémouret au sein de l'Hôpital de Condom, en une période d'élections départementales, le Président du conseil de surveillance du centre hospitalier adresse sa réaction publique par l'intermédiaire du communiqué suivant :

"Bonjour,

Ayant été interpellé en public par Monsieur le maire, lors du dernier conseil municipal, pendant les questions diverses, en ma qualité de président du conseil de surveillance de l’hôpital de condom concernant la présence de Madame Biemouret et de Monsieur Martin dans l’enceinte de l’hôpital, en me demandant si j’étais au courant et si je trouvais cela normal compte tenu de la situation sanitaire et des élections approchantes.

Je me dois donc de répondre publiquement à celui-ci :

  1. Je n’étais effectivement pas au courant.
  2. Ce que je pense de cette visite : je pense que cela n’est pas très judicieux de la part de Mr Martin de venir 10 jours avant les élections alors qu’il avait plusieurs années pour visiter l’hôpital. Je pense que cela aurait pu attendre que la période électorale soit passée (éviter des mettre le directeur en porte-à-faux). L’hôpital n’est pas un moulin : si tous les candidats font la même chose cela risque de perturber le fonctionnement de celui-ci…

Le deuxième problème que pose cette visite, et, cette fois-ci c’est le médecin qui parle :

Alors que les familles des patients hospitalisés n’ont le droit de voir leur proche que seulement trente minutes et ce trois fois par semaine, Monsieur Martin, président du conseil départemental, se permet de faire une apparition en pleine période de crise sanitaire et de plus le matin où les visites sont interdites car ce sont les heures où l’on fait les soins aux patients…

Je pense que cette petite visite aurait pu attendre après les élections et dans une période où les contraintes sanitaires seront plus allégées.

Il serait bien que l’hôpital ne soit pas instrumentalisé. Nous recevrons à leur guise le(la) prochain(e) président(e) du conseil départemental, ainsi que celui ou celle du conseil régional après les élections, et nous pourrons joindre nos forces pour défendre l’Hôpital de Condom et les différents projets en cours et futurs.

Mais de grâce, laissons les manœuvres politiciennes à la porte de notre centre hospitalier, merci !

Docteur Alexandre Baudouin, président du conseil de surveillance du centre hospitalier de Condom"

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles