Le club de tennis, une association comme les autres

Tennis valence bis.JPG

Dernièrement se tenait une réunion dans la salle des fêtes. Plusieurs associations locales avaient répondu à l’appel du président Philippe Martin pour discuter de l’après-confinement. Dans un article, le compte-rendu de cette rencontre a pu dévoiler les interrogations que se posaient les présidents sur l’avenir de leur société.

Nous avons pu, au cours des semaines passées, suivre le parcours du club de tennis. Il dispose, et cela aura été un atout appréciable, d’un court extérieur. Bien entendu, son activité aura quand même été impactée par les mesures sanitaires prises. Le dialogue que nous avons engagé avec Pierre Maurrin qui a la haute main sur les entraînements, aura été révélateur de la bonne gestion d’une période préoccupante.

Nous en extrayons les informations les plus parlantes. Que nous a-t-il dit ? ‘"Tout d’abord, il est bon de souligner tout le travail des Comités des Régions et de la Fédération qui ont œuvré pour proposer des protocoles sanitaires renforcés pour continuer l’activité tennis au Ministère de la Jeunesse et Sports, sans cesse refusés. Quoiqu’il en soit nos élèves et licenciés étaient ravis de pouvoir retrouver les terrains dès que la météo et que les conditions sanitaires ont pu le permettre, tout cela en parfaite entente avec la mairie. Les effectifs sont stables, l’assiduité est maximale grâce au bureau qui nous a laissé les clés du camion pour réorganiser les horaires des cours en fonction du couvre-feu, de la météo, et de la disponibilité de chacun. Nous avons essayé de contenter tout le monde et surtout nous n’avons laissé personne sur la touche. Cela a nécessité une communication étroite, entre moi, Cédric Moulinoux, auquel Pierre adressait une mention spéciale pour l’avoir aidé à réorganiser l’école de tennis, Rémy Bertocchi, référant bureau, pour valider les options ".

Le tennis-club a pu, de ce fait, retrouver un rythme normal de fonctionnement comme avant la pandémie. La prochaine étape sera le 9 juin, date à laquelle les adultes pourront réintégrer les courts couverts.

Concernant les projets à court terme, afin de compenser et contenter les appétits tennistiques des joueurs soumis à un régime astreignant, il est envisagé de poursuivre les cours au mois de juillet. Et pour pouvoir renouer de nouveau avec la compétition, pourquoi pas un tournoi ?

Claude Laffargue

Suggestion d'articles
Suggestion d'articles