René Castets et Chantal Sarniguet pour « Le Gers Autrement »

RISCLE DEPARTEMENTALES DSC_0023 (1).jpg

Un nouveau binôme pour le canton Adour Gersoise

Un nouveau binôme, les titulaires sortants souhaite accompagner les nouveaux défenseurs du  territoire  constitué de 34 villages du canton Adour-Gersoise. Christophe Terrain, Hélène Coomans, appelés à de nouvelles expériences,  souhaite passer le relais, mettre leur acquis, comme remplaçants, au service des nouveaux  : René Castets - Chantal Sarniguet porteront les couleurs de « Gers Autrement » pour ces élections départementales. Ce sont des candidats de terrain, porteurs d’un projet collectif, soucieux de rester près des administrés. C’est leur ambition : défendre ce coin du Gers un peu délaissé au profit de l’est du département, substituer l’information à la communication, servir les cantons en reprenant le pouvoir au président en place depuis 23 ans. Ce sont ces élus de terrain qui porteront les couleurs de « Gers Autrement », vivant sur ce territoire depuis des générations. René Castets : Vigneron à Cannet, maire délégué de la commune nouvelle de Riscle, élu au CA du SDIS.  « On est là pour faire de l’action, pour mettre en avant le côté travail et rassembler ; on oppose trop Bio et conventionnel, indépendant et coopération… notre connaissance du territoire est prépondérante ».

Chantal Sarniguet : Viticultrice retraitée, Suppléante d’Hélène Coomans dans la précédente mandature, Chantal 1ère adjointe au maire d’Aignan, Vice-présidente de la CC « Armagnac Adour » en charge du personnel. « C’est mon 3ème mandat d’élu local,  je suis  impliqué dans la vie associative »

Hélène  Coomans : Médecin généraliste, médecin sapeur-  pompier,  conseillère départementale sortante. « Passer la main est une bonne chose et il convient de donner un autre regard sur l’assemblée ».

Christophe Terrain : Agriculteur retraité, maire de Riscle, 1er vice-président de la CC, conseiller départemental sortant. « Je souhaite mettre de l’énergie dans mes 2 missions locales, au sein de la mairie et d’Armagnac Adour. Le bilan de l’assemblée est plutôt décevant pour un département qui prône en permanence le participatif et oublie la démarche démocratique ».

L’équipe envisage bien entendu d’aller à la rencontre des communes du territoire pour informer concrètement des actions qu’ils comptent défendre, conduire, une information vraie et pas simplement communicative, faîte souvent de propos et de généralités auxquels tout le monde souscrit. 

Suggestion d'articles
Suggestion d'articles