Menu

La mobilité active : participez à son développement sur le Pays d'Armagnac !

Voie vrete Condom IMG_0597.jpg

Favoriser les pratiques cyclables pour certaines mobilités du quotidien : aller au travail, faire ses courses, se divertir…, en complément des pratiques sportives ou touristiques existantes sur le territoire.

Le plan "Vélo et mobilités actives" présenté par le Gouvernement en septembre 2019, fixe l’objectif de tripler la part déplacements du quotidien à vélo d’ici 2024, en passant de 3 à 9 %.

Le projet de loi d’orientation des mobilités présenté par Elisabeth Borne, Ministre chargée des Transports, traduit cette ambition à travers de nombreuses dispositions concrètes pour favoriser l’usage du vélo. Afin d’accompagner les territoires dans cette transition vers une mobilité quotidienne plus active, le ministère de la Transition écologique et solidaire et l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) ont lancé, en septembre 2018, un appel à projets  “Vélo et Territoires”.

Cet appel a pour objectif de permettre aux territoires d’anticiper le déploiement du plan vélo en soutenant la définition, l’expérimentation et l’animation de leur politique cyclable. Il s’agit de territoires ruraux, péri-urbains et urbains peu denses, répartis sur tout le territoire national. Un immense succès, en effet, parmi ceux qui ont répondu à cet appel, 124 nouveaux territoires ont été sélectionnés.

Dans le cadre de ses priorités autour du développement des mobilités actives, à l'issue d'un travail initié par la Région Occitanie et réalisé conjointement avec les intercommunalités et les communes concernées par la démarche Bourgs-Centres, le Pays d'Armagnac a identifié comme nécessaire le développement de l'itinérance et l'accessibilité aux pôles d'équipements par la création d'un maillage de pistes cyclables à la fois pour répondre aux besoins des habitants pour les trajets domicile-travail et trajets loisirs/services et le tourisme d'itinérance notamment. Ainsi, le Pays souhaite accompagner les communes concernées (ou EPCI) par la réalisation d'un maillage opérationnel d'itinéraires cyclables sur des axes considérés à enjeux. C'est pourquoi, le projet consiste à élaborer un schéma directeur des pistes cyclables qui doit répondre aux besoins de deux cibles d’usagers : touristes et habitants. L’étude doit permettre de déterminer un projet d’aménagement cyclo-touristique global et cohérent sur l’ensemble des sept Bourgs-Centres, Éauze, Montréal-du-Gers, Condom, Nogaro, Vic-Fezensac, Valence-sur-Baïse et Cazaubon.

Le projet doit, en particulier :

  • Faciliter la mise en place d’un réseau cyclable sur ce territoire, sécurisé, et qui puisse accueillir une clientèle familiale,
  • Répondre à la demande de la clientèle touristique mais doit également être à destination de la population locale (loisirs verts),
  • Générer des retombées économiques au niveau local par la commercialisation de produits touristiques adaptés aux clientèles.

Lauréat de ce projet  “Vélo et Territoires”, l’heure est désormais à la réalisation du Schéma directeur, auquel le Pôle d’Équilibre Territorial et Rural (PETR) veut rallier le plus grand nombre d’habitants de son secteur, en mettant à disposition deux outils participatifs destinés à mieux identifier les attentes et les besoins en la matière.

Tout d'abord, un questionnaire en ligne " Mon vélo, l’Armagnac et moi" vise à comprendre les pratiques actuelles à travers l’usage du vélo et des modes actifs au quotidien, la perception personnelle de leur impact sur l’environnement, la vie économique, cerner les équipements et services attendus…

Immergis, bureau d’études des environs de Montpellier, collecte les réponses de ces outils qu'il a établis. Mais pour traiter efficacement les résultats, il est essentiel que le grand public et les usagers participent en répondant à ce questionnaire. Chacun ne doit pas hésiter à le transmettre à d'autres pour une diffusion maximale. 

Le vélo comme mode de déplacement urbain : à Condom, ce samedi 17 avril, encore beaucoup trop de voitures pour de rares cyclistes ! - Photo Marc Le Saux

Ensuite, la cartoparty, un outil de cartographie participatif, permettra à chacun de partager son ressenti en géolocalisant les points noirs du réseau cyclable du Pays d'Armagnac, pour renforcer sa pertinence et sa cohérence, en invitant les usagers à signaler les endroits nécessitant plus de sécurité, à proposer des aménagements judicieux, à partager des idées d’itinéraires…

Une carte qui attend d'être enrichie par les expériences de chacun : signalement de points noirs, présence d'obstacles mais aussi proposition d'itinéraires, etc. 

Plus les réponses seront nombreuses, plus les actions qui résulteront de ces enquêtes seront le reflet des besoins de tous !

(*) Le Pôle d’Équilibre Territorial et Rural (PETR) englobe quatre Communautés de communes (Ténarèze, Grand Armagnac, Bas-Armagnac et Artagnan-en-Fezensac) soit un total de 102 communes.

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles