Le bureau des Motivés : une vraie réunion de travail dans les règles

Motivés Valence.JPG

Un point était nécessaire avant l'ouverture de la saison touristique

Voilà un bon moment que le Club des Motivés travaillait dans l’ombre, COVID oblige. Mais il était nécessaire de faire le point à la veille d’une saison touristique qui profitera, tous l’espèrent, d’un répit dans les mesures prises pour lutter contre la pandémie.

Respectant les gestes barrières, distanciation, port du masque, le président Claude Laffargue, le vice-président Robert Lannaud, la trésorière Caroline Lecoq, la secrétaire Roselyne Mouton firent le point sur les projets en cours et ceux escomptés.

Le parcours "Sur les pas des premiers valenciens" qui a bénéficié d’une subvention exceptionnelle dans le cadre du Budget Participatif Gersois est près d’être bouclé. Il reste à élaborer les panneaux d’informations qui jalonneront le parcours et déterminer la date d’inauguration.

La publication d’un ouvrage sur "L’histoire du sapin de Noël et de ses décorations à travers les siècles" verra prochainement la réalisation d’un exemplaire afin de déterminer la pertinence d’un projet de la même veine que le parcours.

L’exposition sur les cathédrales gothiques françaises et anglaises qui bénéficie de l’hospitalité de l’église paroissiale, devait libérer les lieux.

La pandémie ne l’a pas permis.

Dans l’éventualité de son déplacement, le bureau envisage de présenter les cathédrales gothiques espagnoles et allemandes.

Les contacts précédemment établis ont permis de rassembler les informations nécessaires à ce projet.

Encore faudra-t-il obtenir l’autorisation de disposer à nouveau de l’église des responsables diocésains que le président va rencontrer.

Quand on ajoutera que le diaporama sur l’Ordre Cistercien permettra de découvrir ceux qui furent à l’origine de la fondation de Valence-sur-Baïse, on comprendra que l’objet de la réunion fut copieux.

Il permit de faire le point sur les activités souterraines de l’association dont les comptes présentés par le trésorière mériteraient, même s’ils sont légèrement positifs, quelques aides supplémentaires. Cela permettrait de mener sereinement des actions en faveur de la bastide et en parfaite adéquation avec celles entreprises par la municipalité.

Claude Laffargue

Suggestion d'articles
Suggestion d'articles