Menu

Elections régionales : Myriam Martin, LFI, est allée a la rencontre des Auscitains

P1680084.JPG

Le samedi matin à Auch, jour de marché à la haute ville, c’est sans doute un des meilleurs moyens pour rencontrer du monde. Myriam Martin, conseillère régionale de la France insoumise, en a profité, ce 20 février, pour aller au devant des Auscitains et leur dévoiler son programme dans le cadre des prochaines élections régionales en Occitanie prévues en juin prochain.

Myriam Martin rappelle sa lettre adressée au préfet du Gers concernant la mise en place de la Commission locale de l’eau, CLE, pour le schéma d’aménagement et de gestion des eaux, SAGE, « Neste et rivières de Gascogne ». En résumé, selon Myriam Martin, il s’agit « de passer d’une gouvernance obsolète à une gestion démocratique de l’eau en privilégiant une régie publique et une représentativité des Usagers particuliers au sein de la CLE ».

Parmi les autres points abordés, la Cheffe de file d’Occitanie Populaire met en avant la mise en place d’un bouclier social et sanitaire pour « sauver les emplois d’aujourd’hui en conditionnant les aides publiques dispensées par la région aux entreprises et aux associations, et préparer ceux de demain par la formation professionnelle et la diversification des activités ; œuvrer à la gratuité de services essentiels comme les masques, les transports et les cantines scolaires ; agir pour l’égalité entre les territoires par le déploiement des services publics de proximité, en particulier dans la ruralité et les quartiers populaires ; favoriser la relocalisation d’activités économiques et l’essor de l’économie sociale et solidaire ».

Myriam Martin met aussi en avant « la bifurcation écologique », il s’agit de mettre fin aux grands projets coûteux et nocifs pour l’environnement, de développer le transport de marchandises par train, d’accompagner l’annulation des dettes paysannes dans le cadre d’un plan de transition vers une agriculture écologique et sans pesticide ».

Enfin, la Cheffe de file d’Occitanie Populaire conclut sur « la démocratie et l’émancipation » en préconisant l’instauration le référendum d’initiative citoyenne, en agissant pour la gestion publique et citoyenne de l’eau et des biens communs et le lancement d’un plan régional de créations d’emplois associatifs et d’utilité publique.

P1680079.JPG
Myriam Martin en discussion avec un Auscitain.
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles