Menu

Le boulodrome et l'histoire de sa construction

Plaisance benevoles boulodrome.jpg

Une aventure de copains

Aujourd'hui et par tous les temps, les amoureux de la pétanque en tenue hivernale sont au rendez-vous sur le terrain pour pratiquer leur sport favori, mais avec la contexte actuel - covid19 oblige -, c'est le boulodrome qui nous regarde jouer à l’extérieur avec le sourire.

Ce boulodrome qui rentre dans l’histoire, je vais vous en raconter la belle aventure d'une bande de copains.

C’était, il y a 25 ans !

En ce temps là,il y avait très peu de boulodrome dans le Gers et, à Plaisance, il y avait un club de pétanque qui marchait bien, avec une bonne ambiance, de bons résultats et qui rêvait de pouvoir jouer aux boules à l'abri par tous les temps.

Les responsables du club décidèrent de demander à la municipalité la construction d'un boulodrome couvert. La demande retint l'attention de certains mais fut rejetée au motif que c’était une grosse dépense pour quelques «tocards»qui jouaient à la pétanque. Cependant, l'idée avait fait son chemin et fut réitérée en faisant valoir que le couvert pourrait servir aux élèves de l'école, aux autres associations, les jours de mauvais temps ou à quelques festivités.

Par ailleurs, les finances du club étaient saines, le club s'engageait à rembourser à la municipalité à hauteur de 60.000 F (9.150 €) soit une annuité de 6.000 F (915 €) pendant dix ans, représentant le quart de l'investissement, subvention du conseil général 80.000 F (12.200 €), il ne restait à charge de la commune que 107.000 F (16.300 €).

Une équipe de copains et licenciés étaient prêts à donner de leur temps et unir leur savoir-faire pour effectuer les travaux.Alors le projet fut accepté et la municipalité finançait les matériaux. Cette réalisation sera l'aboutissement de plus d'un an de réflexion guidé par mon expérience personnelle en milieu associatif, avec le soutien unanime de la nouvelle municipalité et son maire, Jean Izaac.

Les fondations furent coulées le 16 janvier 1996, puis fin février, c'est l'entreprise Bourhis de Plaisance qui érigeait l'ossature bois et sa couverture,ensuite les travaux de maçonnerie guidés par le talentueux, Jean Marc Artero, débutent avec les bénévoles.

Une période inoubliable durant quarante-quatre journées avec un groupe de copains plein de générosité et avec un excellent esprit se retrouvaient dès 7 h le matin. Chacun y mettait du sien. Je me souviens avoir vu Charles Dualé avec le jambon entier dans la sacoche du vélo pour le déjeuner.

Fernand Puchouau me dit  «moi, je tiens pas bien la truelle mais j'assume, demain, je vous offre le petit déjeuner et le repas de midi ».

Comment oublier toutes les belles histoires de Michel Bergadieu, lors des repas,qui témoigne « Des jours inoubliables pour ceux qui sont encore là aujourd'hui, une véritable entreprise : chef de chantier, Daniel Lasnaveres, chargé de l'intendance, Fernand Puchouau et ses cuistotes, Martine Lasnaveres et Jacqueline Dupuy. C’est qu'ils avaient bon appétit tous ces ouvriers, plus ou moins qualifiés, mais tous motivés. Je me souviens des magrets de canards cuits à la mode Daguin par Jacky Bourhis »

Raoul Bouchet et ses 95 printemps ajoute « Cette excellente aventure est inoubliable comme la réalisation du club house en 1991 par la même équipe.»

L'inauguration a eu lieu le 24 Mai en présence du conseil municipal,du conseiller général, d'Alain Cantaruti, président hors pair du comité du Gers, des licenciés et de nombreux spectateurs venus féliciter le mérite de toute une équipe. Les épouses des travailleurs bien contentes que leurs maris retrouvent du temps pour s'occuper d’elles. Après cette réalisation, ce fut une période faste pour la Boule Joyeuse Plaisantine, de nouveaux sociétaires, de nombreux concours dont douze régionaux, de bons résultats et surtout une bonne camaraderie.

Mais ça c’était avant !

Je tiens aujourd'hui à exprimer toute ma gratitude envers mes amis bénévoles qui ont tenus leurs engagements et dire oh combien ! ils méritent le plus grand respect.

Liste des bénévoles : Victor Fort, Leonce Saint Cric, Fernand Puchouau, Charles Dualé, Jacqueline Dupuy, Michel Bergadieu, Jean-Marc Artero, Raoul Bouchet, Gabriel Moulié, Martine Lasnaveres, Angelo Mastroto, Gaston Cazeneuve, Jean-Pierre Belard, Jacky Bourhis, Jacky Colomar, Gerard Dupuyet Daniel Lasnaveres.

C’était bien ça une équipe de vrais copains !

Daniel Lasnaveres, président de 1988 à 2016

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles