Menu

Les Merveilles du Monde attendront

Miradoux Ronde crèches Gadon.jpg

Car le rendez-vous de la Ronde des Crèches est reporté en décembre 2021

Dommage ! Il faudra patienter jusqu'à fin 2021 pour visiter ces huit merveilles du monde.

Chaque année au mois de décembre, des communes autour de Miradoux préparent les fêtes et se parent d'étincelantes lumières et décorations de Noël.

À l'occasion de la Ronde des Crèches, manifestation ayant pour origine une tradition similaire dans les rues de La Havane, la féerie des fêtes gagne depuis 25 ans les villages de la Lomagne gersoise.

Cette balade découverte de huit crèches à thème dans les communes gersoises de Saint-Antoine, Plieux, Peyrecave, Gimbrède, Miradoux, Flamarens, Castet-Arrouy mais également dans celle toute proche de Mansonville, dans le Tarn-et-Garonne, rassemble, chaque année, plus de 25 000 personnes de tout âge.

En voiture, en car, de jour comme de nuit, enfants et adultes peuvent admirer le travail délicat de construction de ces illuminations de cœur de villages sur un circuit fléché de 60 km.

Chaque année, une thématique différente est proposée afin que le public voyage au travers de l'histoire, de la littérature et des plus belles régions du monde.

Pour la 26e édition, prévue du 5 décembre 2020 au 10 janvier 2021, le thème retenu pour ces fêtes de Noël était celui des Merveilles du Monde. Souvent évoquées au nombre de 7, la Ronde des Crèches comportant huit villages, il a fallu en choisir une de plus. La commune de Saint-Antoine s'est consacrée aux Jardins suspendus de Babylone, souvent listé dans les dix ou douze plus beaux sites au monde. 

  • Castet-Arrouy : Pyramide de Keops en Égypte
  • Flamarens : La cité perdue de Pétra en Jordanie
  • Gimbrède : Le Machu Pichu au Pérou
  • Mansonville : La Grande Muraille de Chine
  • Miradoux : Le Palais du Taj Mahal en Inde
  • Peyrecave : La Statue du Christ Rédempteur au Brésil
  • Plieux : Le Colisée de Rome
  • Saint-Antoine : Les Jardins suspendus de Babylone

Le président de l'association, Alain Pomarès, confie au Journal du Gers que la décision d'annuler avait été prise courant octobre dès que le second confinement s'est profilé. Vu le contexte, en concertation avec les différentes communes, il avait devancé les décisions gouvernementales. Pourtant, très encourageant, comme chaque année, des autocaristes avaient déjà sollicité l'organisation pour réserver des journées.

Cette décision, inévitable en raison du Covid-19, s'avère une sorte de « catastrophe » pour les commerces implantées sur la zone, de même que pour les artisans qui y prêtent leur concours. Quant aux restaurateurs, c'est une grosse perte puisque, pendant les cinq semaines que dure la Ronde des Crèches, il réalise environ 30 % de leur chiffre d'affaires annuel.

Côté réalisation, à mi-octobre, certaines crèches étaient déjà constituées à 80 ou 85 %. Les bénévoles avaient travaillé d'arrache-pied ; bon an mal an, il faut en effet entre deux et trois mois pour monter ces installations. Ainsi, à Miradoux, ils ont rebâti le palais du Taj Mahal, un travail de fou qui était pratiquement terminé quand il a été décidé de tout stopper.

Que deviendront ces crèches en 2021 ? Une décision collégiale sera prise pour savoir si le thème prévu sera reconduit mais il semblait très prometteur de magnifiques crèches ; tous ceux qui se seraient déplacés, en auraient pris plein les yeux comme les années précédentes.

Alain Pomarès donne rendez-vous le samedi 4 décembre 2021 aux visiteurs qui seront attendus l'année prochaine pour la 26e édition de la Ronde des Crèches, et ce jusqu'au dimanche 9 janvier 2022 . Cinq semaines pour découvrir huit crèches !

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles