Menu

Chronique d'une élue épisode 4

88336065_519131825655252_7502922495876399104_o.jpg

Navrée je résiste !

N'oublions pas: seulement 10 voix ...

N'oublions pas que seulement 10 voix séparaient l'équipe de Monsieur Idrac et la nôtre : Demain ensemble, lors de l'élection municipale.

Régulièrement, les citoyens m'interpellent pour savoir ce que deviennent nos projets spécifiques en matière de santé : alors, soyons clairs, ils ne deviennent rien.

Conseil municipal de septembre : "Monsieur Idrac pourriez-vous interpeler l'ARS sur les besoins de tests pour la covid sur l'Isle Jourdain ?". Monsieur Idrac affirme qu'il est en contact avec l'ARS. Et bien : non. En ce jeudi 15 octobre, Monsieur Idrac fait suite : il n'a pas interpelé l'ARS ; alors nous restons sur des délais d’une semaine pour avoir un test sur l'Isle Jourdain. Le laboratoire de l'Isle Jourdain est exemplaire mais que faire sans soutien ?

A quoi sert le travail des commissions ?

Cette semaine, je suis présente à la commission petite enfance à la communauté des communes, seule représentante de l'Isle Jourdain. Les représentants de la majorité sont absents : ils siègent à la même heure à des commissions municipales (mais si !...). Je fais une proposition sur un travail à mener et voilà la réponse qu'un élu majoritaire d'une autre ville que l'Isle Jourdain me fait : "pas de réponse possible ! Cela doit être remonté au bureau". Bureau : collectif désigné par Monsieur Idrac... dommage !

Représentativité des élus : au final, la vraie question est là : qui décide ? Cette semaine, il a été acté que les élus du groupe de Monsieur Idrac auraient des suppléants... quand leur représentativité est limitée à 1 personne. Rappelons que notre groupe "Demain ensemble" a été contraint à un seul représentant par commission, sans suppléance ! Il aurait pu être autrement mais il a été choisi un dispositif à 5 élus dont 1 de l'opposition contre un système à 6 élus qui aurait admis 2 élus de l'opposition. Comment est-ce possible que les élus se laissent embarquer dans ces décisions arbitraires ?

Monsieur Idrac m'a expliqué en séance à la communauté des communes, lors de l'exposition des indemnités des élus que je n'étais pas dans le même monde que lui... car je réagissais sur leur augmentation en cette période de crise, faisant un parallèle avec la situation des salaires à l’hôpital.

Alors, chers lecteurs, sachez que je me situe dans la résistance ! Pour les 1500 personnes qui ont voté pour "Demain Ensemble", ne vous résignez pas ! Faites-vous entendre... Vous restez citoyens de la 2e ville du Gers ! La municipalité est à votre service.

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles