Menu

A Paris comme à Condom, un même hommage ému

Condom Paty IMG_5787.jpg

... à Samuel Paty “devenu vendredi le visage de la République”.

Samuel Paty voulait amener ses élèves à réfléchir dans une époque où beaucoup de choses les poussent à "s’abrutir". Il voulait former de futurs citoyens dignes de ce nom. Un hommage vibrant lui a été rendu ce jour et le sera encore les jours suivants.

L'hommage de la Nation lui a été rendu, ce mercredi 21 octobre, à la Sorbonne. Le lieu synonyme de savoir et de transmission a été choisi en accord avec la famille du professeur d’histoire-géographie assassiné à Conflans-Saint-Honorine, il y a cinq jours, vendredi dernier. 

Une émouvante chanson de U2 « One » a accompagné l'entrée du cercueil du professeur à l'intérieur, dans la cour d'honneur de la Sorbonne, où se déroulait la cérémonie. 

L'hommage a débuté par la lecture de textes de Jaurès et de Camus, de même que les paroles de la chanson écrite par Gauvain Sers.

Le chef de l'État a  ensuite remis la Légion d'honneur à titre posthume à l'enseignant. Il a concentré son discours sur un homme qui "aimait passionnément enseigner". Il a poursuivi : « Professeurs, nous défendrons la liberté que vous défendez si bien... Nous offrirons toutes les chances que la République doit à toute sa jeunesse. Avec tous les instituteurs, nous enseignerons l'histoire, ses gloires et ses vicissitudes..... Nous rappellerons que nos libertés ne tiennent que par la fin de la haine et de la violence, par le respect de l'autre. »

"Samuel Paty fut la victime de la conspiration funeste, de la bêtise, du mensonge, de la haine, de l'amalgame" a ajouté Emmanuel Macron.

À la fin de son discours, la foule massée place de la Sorbonne qui suivait en direct cette cérémonie sur deux écrans géants, a entamé la Marseillaise.

À Paris, la cérémonie s'est achevée par la sortie du cercueil, après une minute de silence. Les hommages vont se poursuivre, nombreux, les prochains jours à travers la France.

Du côté des écoles, une « séquence éducative » aura lieu le 2 novembre, jour de la rentrée après les vacances de la Toussaint, dans tous les établissements « sans exception », a annoncé le ministre de l’éducation Jean-Michel Blanquer.

Les Condomois, venus s'associer à l'hommage rendu à Samuel Paty, écoutent les quelques mots prononcés par Mireille Rozès.

À l’appel de l’amicale laïque de Condom environ 150 citoyens se sont retrouvés devant la Mairie pour rendre un hommage au professeur d’histoire Samuel Paty lâchement assassiné.

La Présidente de l’Amicale locale, Mireille Rozès a su avec beaucoup d’émotion rendre hommage à Samuel Paty, père d’un enfant de 5 ans, qui ne faisait que son métier pour défendre la liberté d’expression et de pensée .

L’école laïque est la base de notre société et doit rester l’école de la République qui prône l’égalité des chances pour tous les élèves.

Ce rassemblement s’est poursuivi par une minute de silence et le chant de la Marseillaise entonné par les participants.

Des maires présents ont revêtu leurs écharpes tricolores, on note bien évidemment la présence de Jean-François Rousse, maire de la cité.

Un moment de recueillement, mais aussi des applaudissements.

Photos Marc Le Saux

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles