Menu

Un été au château de Lavardens

Image2.png

dernier week-end pour le Japon et les pigeonniers

Importante précision : les photos ont été prises en juin en période de déconfinement à l'époque ou le masque n'était pas de mise.

Le Centre International de Communication artistique contemporaine (CICAC) présidé par Christophe Jankowiak organise chaque année une vraie saison d’expositions au Château de Lavardens . Cette année c’est Japon, Gascogne et pigeonniers.

Dernier jour de l'expo demain dimanche

L’exposition prend place au quatrième niveau ( 900 m2, répartis sur 10 salles.)du château de Lavardens, plusieurs thématiques viennent diviser cet espace : tout d’abord, le thème « Beauté de l’art japonais » centré sur les artistes et leur style unique exprimant la profondeur du wabi sabi et la beauté tranquille qui fait appel à l’esprit. Les œuvres projettent chaque art tout en reflétant les techniques et les idées héritées par la tradition. Ainsi, les visiteurs peuvent découvrir l’esthétique prônée par l’art japonais. Le second thème : « Beauté de la vie et de l’artisanat japonais », contient les ornements artistiques qui colorent le quotidien. Il s’agit d’offrir un aperçu des coutumes et de l’habitat au Japon à travers les œuvres exposées (objets, vêtements, nourritures), témoins d’un savoir-faire préservé.

Le commissaire de l’exposition « Japon », Mr Sugiyama résume :

 

 

Cette exposition est l’occasion de découvrir le Japon, une culture et un peuple oscillant entre une modernité croissante et un attachement à des traditions ancestrales. De nombreux artistes seront présents, ainsi que la collection de meubles traditionnels de Madame Hélène Aziza qui prête généreusement une partie de ses biens mobiliers au château.

Dernier jour de l'expo demain dimanche

“ Pays de bastides et de nombreux châteaux, le Gers terre Gascogne par excellence m’a toujours attiré par la diversité de ces paysages, de ses maisons de pierre qui rappellent le Quercy de mon enfance, mais aussi les traditions bien ancrées dans une région qui garde le passé comme un joyau afin de se protéger de l’urbanisation grandissante des grandes métropoles qui la bordent. À cela vient s’ajouter ma passion pour ces curieux pigeonniers Gascons comme les hunes, découvertes au fur et à mesure de mes nombreuses visites dans ce département. Richesse architecturale et diversité des pigeonniers du Gers en font un patrimoine aussi exceptionnel que remarquable."   Michel Lucien.

L'exposition Perry Taylor se termine avec la fermeture de la saison au château le 3 janvier 2021

“C’est le plus gascon des sujets de sa Majesté, le plus gascon des Britanniques. Au-delà de son habileté à manier le crayon, à manœuvrer le pinceau, Perry Taylor a su créer une Gascogne et des gascons imaginaires, mais qui semblent plus vrais que les vrais. Puissent tous les gascons ressembler un jour aux images gentiment pimentées de Perry Taylor !”  Michel Cardoze, journaliste.

Continuant sur le succès de ses livres Petites Gasconneries, Bons Moments et Le Selfie Gascon, le quatrième tome de Perry intitulé Planète Gascogne est sorti en juin. Plein de délicieux dessins humoristiques sur toutes les tranches de vie dans le Sud-Ouest. Vous trouvez l’ouvrage à la boutique du château.

P1040241.jpg
Les japonais avec le président du CICAC, Christophe Jankowiak
P1040119.jpg
Japon
P1040144.jpg
Japon
P1040114.jpg
Japon
P1040146.jpg
Japon
P1040128.jpg
Japon
P1040184.jpg
Avez-vous acheté votre daruma porte bonheur ?
P1040182.jpg
Japon
P1040270.jpg
Perry Taylor dédicace son dernier ouvrage
20190329064609EZa0.jpg
Michel Lucien (photo Christine Couderc)
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles