Menu

Le collectif Alternatives Territoriales milite pour un stationnement différent en centre ville

Parking Day P9190916.jpg

Prévoir plus d'emplacements pour les deux-roues

Samedi après-midi 19 septembre, une vingtaine de militants du collectif Alternatives Territoriales s’est réunie rue Alsace pour demander plus de stationnement en centre-ville.

Mais comment faire lorsque la place est limitée ? La solution proposée est de remplacer 10 % des places pour voitures par des stationnements vélo.

Des membres du collectif Alternatives Territoriales ont occupé temporairement trois places de stationnement de la rue Alsace dans le cadre de la journée internationale PARK(ing) DAY.

Des équipements éphémères installés par les militants ont permis de garer une quinzaine de vélos sur seulement deux places prévues pour les voitures.

Pour les militants auscitains, c’était l’occasion de discuter avec les commerçants de l’accessibilité des magasins de centre-ville. Ils ont aussi pu aborder la question avec l’Association des Commerçants et formuler ensemble des propositions pour la ville de demain.

Utiliser l’espace de parking différemment, c’est augmenter significativement le nombre de clients. L’idée est simple : sur une surface de 10 m² de parking, le long d’un trottoir, on peut mettre une voiture, ce qui fait en général un ou deux clients. Sur la même surface, on peut mettre 5 ou 6 vélos, c’est 5 à 6 fois plus de clients.

De plus, une enquête de la Fédération des Usagers de la Bicyclette a montré que les personnes qui viennent faire leurs achats à pied ou à vélo viennent plus souvent et dépensent en moyenne plus sur une semaine que les personnes qui viennent en voiture. Le collectif Alternatives Territoriales demande qu’à proximité des commerces de centre-ville, une place de stationnement voiture sur 10 soit aménagée avec des arceaux pratiques pour attacher les vélos. Il affirme que s’il faut bien sûr conserver des emplacements de parking pour les voitures, la répartition entre vélos, piétons et voitures doit évoluer afin que les commerces de centre-ville retrouvent une atmosphère agréable, moins bruyante, et plus conviviale.

Le collectif Alternatives Territoriales a été créé, à Auch, en septembre 2019. Il réunit un grand nombre d’associations auscitaines sur une dizaine de thématiques. Les militants ayant participé à cette action étaient issus des collectifs Alternatiba Auch, ANV COP21 Auch, Vel’Auch et de l’Atelier du Vélo pour Tous.

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles