Menu

La deuxième fois sera-t-elle la bonne ? Notre Président enfin à Condom !

Condom Polignac IMG_4029.jpg

Les Condomois l'avaient espéré, le Président ne les a pas oubliés. Emmanuel Macron ne peut pas décevoir deux fois de suite ses partisans et admirateurs gersois. Ses détracteurs seraient sans doute trop contents de le voir remettre une fois de plus sa visite dans la Ténarèze.

Mais ce ne sera pas le cas, il sera bien là vendredi 18 septembre pour lancer, à Condom, le week-end des Journées européennes du patrimoine.

Il passera la matinée du vendredi dans la sous-préfecture. Ce déplacement est confirmé sur l'agenda officiel de l'Élysée ; si le planning présidentiel vous intéresse, aucun secret… pour le connaître, il vous suffit de vous connecter sur ce site ouvert à tous.

À Condom, sa visite sera certainement très différente de ce qu'elle aurait été si la date du 4 mars avait été maintenue ; alors que les tensions sociales auraient peut-être perturbé son déroulé en raison du débat sur la réforme des retraites et surtout du recours au 49,3 décidé par le premier ministre d'alors, Édouard Philippe, pour faire passer ce texte en force.

Mais le Coronavirus qui en était à ses débuts en mars, avec lequel nous devons vivre au quotidien maintenant, ne pourra plus cette fois être un motif de report.

Pour son premier déplacement officiel dans le Gers, la matinée sera chargée. Il se rendra d'abord à l'Hôtel de Polignac dont les travaux de restauration ont été financés par la Fondation du Patrimoine, mais aussi par la Française des jeux grâce à la première édition, en 2018, du loto du Patrimoine initié par Stéphane Bern. La quatrième façade du bâtiment, celle de l'ouest, la plus grande, est en voie d'achèvement de travaux débutés, il y a un an environ. Sur ce chantier, il rencontrera les ouvriers tailleurs de pierre de l’entreprise lectouroise SGRP (Société Gersoise de Restauration du Patrimoine).

Classé monument historique depuis 1990, construction édifiée entre 1773 et 1777, sa particularité est d'abriter l'école élémentaire publique Jules Ferry ; ce sera donc l'occasion pour le président de discuter avec des écoliers condomois.

Ensuite, guidé par le nouveau maire de la ville, Jean-François Rousse, il fera une promenade au centre historique de Condom, avec la cathédrale et la statue des Mousquetaires, en évitant soigneusement, on l'espère, de passer par le "Couloir des Belles Mères".

Une prise de parole serait prévue sous le cloître de Condom. Cette matinée, en compagnie de son épouse, de la nouvelle ministre de la culture, Roselyne Bachelot, et sans doute aussi de Stéphane Bern, s'achèvera, pour Emmanuel Macron, à la sous-préfecture.

Une seule demi-journée dans la capitale de la Ténarèze permettra-t-elle aux citoyens de transmettre leurs inquiétudes au plus haut niveau de l'État, en la personne de leur Président de la République... sans doute pas !

Photos Marc Le Saux

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles