Menu

« Ici et là »

ici et là (3).png

Une exposition proposée par LALO association à la médiathèque

" Si votre quotidien vous semble pauvre, ne l’accusez pas ; accusez-vous vous-même, dites-vous que vous n’êtes pas assez poète pour en évoquer les richesses. "     R.M. Rilke  

« Ici et là » présente le travail de deux femmes, Réjane et Ophélie, qui se sont rencontrées autour d'une sensibilité commune à l'image et à l'écrit, au fameux "regard du poète" qu'elles aiment porter sur la vie. La décision d'exposer ensemble prise, elles ne se sont plus vraiment consultées. C'est à la sortie du confinement, l'une à la campagne, l'autre en bord de mer, qu'en échangeant le résultat de leur préparation, elles ont réalisé combien leurs démarches étaient sœurs.

Réjane Peigny a quitté le ciel trop bas de Belgique pour vivre dans la nature. Elle a trouvé dans le Gers de quoi ralentir sa vie : une maison au coeur de paysages apaisants où suivre le cours des saisons et créer son potager, une population avec qui partager son inclination pour l'écriture et la lecture, bref, la qualité de vie qu'elle pressentait. Tout cela l'a rapprochée d'un désir ancien : "écrire la lumière".

" Ici témoigne d’un certain confinement, d'innombrables heures passées au jardin et à l'ordinateur à travailler sur cette expo, à sélectionner une vingtaine de photos parmi toutes celles prises chez moi. Cette période de repli sur soi s'est, ici, transformée en un fabuleux voyage, un tour du monde à l'échelle de mon jardin, une contemplation du vivant dans sa fabuleuse diversité, un tête-à-tête avec la beauté du banal qui exige du temps pour se laisser remarquer. Ici témoigne de ces moments qui, volés au quotidien, en révèlent la richesse. Observer insectes et plantes au potager et dans les herbes non fauchées, surprendre des nageurs parmi le cuir des feuilles de nénuphars ou les reflets de l'étang demande patience, silence et immobilité, disponibilité et concentration. Mais quelle récompense d'entrer dans le minuscule jusqu'à en toucher le velours, de capter l'instant, la brillance fugace, de remarquer les infimes différences qui déterminent une espèce tout en s'étonnant des incroyables similitudes entre ces êtres miniatures, ces créatures d'une complexité, d'une ingéniosité si remarquables que les juger attendrissants ou indésirables perd tout son sens. Laisser les lumières et les ombres, les matières et les transparences, composer un tableau abstrait. Et, le sujet disparu, m'interroger sur l’esthétique naturelle, qui semble mère de tous les arts... Et puis, poser quelques mots qui évoquent les pensées nées de ce travail, de ces images..."

Ophélie Camélia, ancienne maquilleuse artistique, a tout quitté pour partir vivre en bord de mer et réaliser ses rêves d’enfant. Aujourd’hui devenue aquarelliste, c'est à bord de son voilier qu'elle vit pleinement sa passion pour la mer. Véritable touche à tout, en parallèle de la peinture, elle pratique l’art du haïku depuis ses plus tendres années. C’est au cours de ses déambulations maritimes qu’elle voit peu à peu se former les prémices de son livre Romance Maritime sur les réseaux sociaux, où elle publie régulièrement ses mini poèmes accompagnés de photos de son sujet d’inspiration favori : la mer. Avec ce recueil qui allie poèmes et photographies, elle cherche à embarquer les lecteurs à ses côtés dans ses promenades méditatives, à la fois source d’émerveillement et de plénitude, pour leur transmettre un peu des doux messages que la mer chuchote à son oreille.

" Au temps du confinement, la vie a soudainement pris un autre rythme, érigeant la lenteur comme art de vivre, replaçant la contemplation du quotidien au centre de nos vies. L'homme a pris subitement conscience de sa capacité à observer et à voir la beauté et le merveilleux dans les minuscules choses qui l'entourent. L'ici, paré de délicates lumières, se mue alors peu à peu en cet ailleurs inaccessible.  Là sont des photos prises autour de chez moi durant cette période de restriction, de même les haïkus qui complètent ces images, ont été composés durant ce temps suspendu, telle une ode à la liberté, une invitation au voyage et au rêve."     

Découvrir « Ici et là » à la médiathèque de Saint-Clar, en juillet 2020 :

* les deux artistes seront présentes lors du vernissage, vendredi 3 juillet à 18 h 30 (entrée libre)

 * Ophélia Camélia proposera un atelier d’écriture de haïkus, vendredi 31 juillet à 18 h 30 (entrée libre, pour tous dès 17 ans)

Horaires d’ouverture de la médiathèque cet été : lundi 15 h-18 h, du mardi au samedi 9 h 30-12 h 30

Pour en savoir plus : 05 62 07 49 12 ou mediathequestclar@orange.fr

Réjane Peigny https://www.lalo-association.org/

 Ophélie Camélia https://www.ophelie-camelia.com/

ici et là.png
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles