Menu

Sept dirigeants de l'IME Moussaron mis en examen

Celine-Boussie-Toulouse-2.png

Pour la lanceuse d'alerte, Céline Boussié, c'est l'aboutissement d'un long combat.

Photo: La lanceuse d’alerte Céline Boussié devant le TGI de Toulouse (©twitter @michel_larive)

La mise en examen pour harcèlement moral de sept dirigeants de l’ex-IME Moussaron, à Condom, vient d’être prononcée par le juge d’instruction d’Auch. Une décision qui fait suite à la plainte déposée en 2016 par Céline Boussié concernant les violences dont elle a été témoin sur les enfants polyhandicapés, pensionnaires de l’Institut Médico-Educatif gersois de l’IME Moussaron où elle travaillait en qualité d'éducatrice.

Les dénonciations portèrent un gros préjudice à Céline Boussié qui fut licenciée par son employeur en 2014 lequel l’avait poursuivie en diffamation. Le tribunal de Toulouse va la relaxer en 2017, ce sera une première en France pour une lanceuse d’alerte.

Reste maintenant au Parquet de décider des suites qu’il donnera à cette affaire.

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles