Menu

L’année « vin-vin » des Côtes de Gascogne fêtée à Éauze

4 L'assistance 1bis 250120.jpg

Lors de la soirée de la Saint-Vincent

Cette année « vin-vin » (1) - ou 2020 si l’on préfère – c’est le 40e anniversaire de la création du Syndicat de défense de producteurs de vins de pays des Côtes de Gascogne, né le 15 mai 1979. Cet anniversaire, les vignerons le fêtent lors d’une Saint-Vincent exceptionnelle, à Éauze, du vendredi 24 au dimanche 26 janvier. Ci-dessous, nous rendons compte de la soirée du samedi 25 janvier, consacrée à deux événements :

  • le lancement d’un numéro spécial de Côté Gers sur le 40e anniversaire des Côtes de Gascogne,

  • la remise des Prix du 39e concours des vins de Gascogne.

Lancement du magazine

Le titre explique son objet :

« Si le Gascogne m’était conté…

40 vignerons racontent 40 ans de Côtes de Gascogne ».

Le magazine est composé de deux parties :

  • l’histoire de la création des Côtes de Gascogne,

  • 40 articles où 40 vignerons présentent eux-mêmes et leur travail.

Dans son intervention ardente, Jean-Pierre Drieux, coprésident du syndicat et de l’interprofession et l’un des deux auteurs de ce projet, rend hommage aux précurseurs qui ont créé le syndicat et eu l’idée lumineuse de la dénomination Côtes de Gascogne : « une poignée de visionnaires », comme Olivier Desprats, président de la Cave de Condom, son directeur Pierre Roseau, Monsieur Lévignac, directeur régional de l’Onivins (devenu France Agrimer) et Jean-Louis Carrère, 1er président du syndicat. « Une liste loin d’être exhaustive ».

L’orateur fait une place particulière au rôle d’André Dubosc (2), créateur de Plaimont et à celui de son président Bernard Bonnet.

Il a fallu restructurer le vignoble, investir dans des chais modernes et performants et « rechercher sans cesse l’amélioration de la qualité ». Cela a réussi, parce que « toutes et tous sont passionnés, audacieux, courageux, prêts à relever tous les défis de la qualité, les défis environnementaux et commerciaux (…) Ils sont prêts à conquérir le monde et à porter haut et fort les couleurs si belles de la Gascogne ».

Noter que tous les textes sont bilingues français-anglais.

Les Côtes de Gascogne en chiffres

12 000 ha sont consacrés aux Côtes de Gascogne par 1 000 producteurs, sur les 20 000 ha du vignoble gersois.

Ils produisent 750 000 hl, ce qui fait de l’IGP (Indication Géographique Protégée) Côtes de Gascogne la 2e IGP de France derrière celle du Pays d’Oc.

Le Gers est aussi le 1er département français producteur d’IGP vin blanc. 60 millions de bouteilles sont conditionnées dans le Gers. Plus de 200 millions d’euros sont ainsi déversés dans l’économie locale.

30 millions de bouteilles de Côtes de Gascogne sont vendues dans le secteur traditionnel en France : « notre notoriété ne cesse de croître ». En témoigne que « 95 % des cavistes français proposent un ou plusieurs Côtes de Gascogne ».

« Tout cela est le résultat d'un formidable travail collectif », conclut Jean-Pierre Drieux.

Intervention d’Olivier Dabadie, coprésident du syndicat et de l’interprofession

Pour l’intervenant, l’utilisation de l’encépagement local est la clé de la réussite. Des expérimentations ont lieu pour combiner les cépages locaux avec des cépages résistants aux maladies.

Il faut réfléchir à l’introduction de l’agriculture bio dans le Gers, sans oublier la promotion des vins et de l’armagnac. À ce sujet, des manifestations comme le Tempo Latino sont des occasions idéales.

Rendez-vous pour des Portes ouvertes dans les domaines les 27 et 28 juin. Avec « des expressions artistiques ».

Intervention de Vincent Piquemal, président des Vignerons indépendants de Gascogne

C’est Vincent Piquemal qui ouvre la soirée en présentant le magazine. Il annonce que le projet de Maison du vignoble Gascogne-Armagnac va se concrétiser rapidement : le permis de construire est validé. 1 800 m² seront construits sur un terrain de 1 300 m².

Le dîner qui achève la soirée, sera consacré à la gastronomie russe. Vincent Piquemal note que la Russie est de nouveau, depuis 2018, un excellent débouché pour les vins français. En particulier, les 18-34 ans s’éloignent de la vodka et boivent du vin.

Puis le président des Vignerons indépendants de Gascogne annonce les résultats du 39e concours des vins de Gascogne 2018 (voir document ci-dessous).

(1) Comme dit Vincent Piquemal, président des vignerons indépendants de Gascogne, qui renchérit : « 40 ans, c’est 2 fois 20 ! ». (2) Celui-ci ajoute Victor Lagrave, président de la Cave de Saint- Mont, Guy Desbons, président de la Cave de Plaisance et Gaston Ladois, président de la Cave d'Aignan.

N.B. -  La photo du haut de page montre l'assistance dans le hall des expositions à Éauze.

 

3 Vincent Piquemal au micro 1bis 250120.jpg
Vincent Piquemal au micro
1 Jean-Pierre Drieux 1bis 250120.jpg
Jean-Pierre Drieux
2 Olivier Dabadie 1bis 250120.jpg
Olivier Dabadie
6 Christian Cardona 1bis 250120.jpg
Christian Cardona, directeur de la Chambre d'Agriculture, félicite les vignerons
7 Les lauréats et les officiels 1bis 250120.jpg
Les lauréats du 39e concours et les officiels
Palmarès 2020.jpg
Palmarès 2020 du 39 e concours
8 Un multirécompensé 1bis 250120.jpg
Un vigneron multirécompensé
9 Autre multirécompensé 1bis 250120.jpg
Autre vigneron multirécompensé qui reçoit le Prix spécial du jury du député, Jean-René Cazeneuve
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles