Menu

Alain Ribolleda ne sollicitera pas un nouveau mandat

DSC08501 (Copier).JPG

La relève est prévue

Maire de Durban depuis 1983, et après six mandats en tant que maire, Alain  Ribolleda souhaite passer le relais. C’est Philippe Lalanne qui se portera candidat à la tête d’une liste constituée par huit membres de l’ancienne équipe et trois nouveaux, dont une écossaise récemment naturalisée française. Les deux adjoints actuels se portent aussi candidats pour les mêmes fonctions, c’est dire que la transition devrait se faire en douceur si les électeurs le décident ainsi.

Des investissements  en tous genres

En 37 ans, cette petite commune de 160 habitants a connu beaucoup de transformations : les premières années se sont quatre ponts qui ont été construits en remplacement de passages à guet sur le Cedon, puis la municipalité a remis à l’ordre du jour les prestations d’autrefois pour refaire les empierrements calcaires, et s’est dotée du matériel nécessaire : niveleuse, cylindre, mouilleuse. Un déclassement en voie départementale a permis ensuite de ramener la voirie communale à 26 km ce qui n’est déjà pas mal pour une petite commune.

Entre-temps, un programme de rénovation de tous les bâtiments communaux existants a été entrepris : église, école transformée en logement en 1989, maison de l’instituteur ; les toitures, les crépis ont été refaits, sans compter les aménagements intérieurs.

Puis la commune s’est dotée d’une magnifique salle des fêtes et d’une cuisine bien équipée. La mairie a également été agrandie et aménagée.

Le travail n’est pas terminé

La rénovation du village, commencée en 1995, n’es toujours pas terminée : déplacement de la rue principale pour avoir une vue sur les paysages environnants, l’église et les ruines du château comtal que la commue avait acquis pour le franc symbolique et remis en valeur, enfouissement de tous les réseaux électriques et téléphoniques, éclairage public, murets, pavage et bordures en pierre naturelle.

L’impact de la reconstruction du moulin dépasse le village

Enfin, plus récemment, la reconstruction d’un moulin à vent, d’un four à pain, d’un fournil, d’une aire de stationnement verte non goudronnée et d’un verger de variété fruitières anciennes ont permis grâce à une association de donner une dynamique dont l’intérêt dépasse maintenant les limites de la commune.

Comment une petite commune peut-elle entreprendre autant d’aménagements ? La recette du maire est simple : faire petit à petit en faisant travailler les artisans locaux, ne pas emprunter pour se laisser une marge d’autofinancement suffisante et solliciter toutes les aides possibles.

Autre particularité de Durban, la commune a fait l’acquisition d’un logement à Luchon, en 1995, puis d’un autre à Capbreton, en 2006, ce qui permet à ses habitants de prendre des vacances à moindre frais.

Alain Ribolleda est confiant pour l’avenir de sa commune : il laisse une situation financière saine, il sait qu’il y a encore d’autres projets communaux possibles et il fait confiance à la nouvelle équipe, si elle est élue, pour les mener à bien.

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles