Menu

Échanges avec André Lagravère, "El Galo", avant sa confirmation d’alternative

IMG-20191029-WA0012[1].jpg

Dimanche, à Mexico

« Je veux prendre une place importante »

Entouré de trois grands toreros de nationalités différentes qui composent le cartel, André Lagravère "El Galo" confirmera son alternative de torero, dimanche prochain, lors de la sixième corrida  de la temporada grande, en la Plaza Mexico.

L'affiche est intéressante avec la présence du français Sebastian Castella, de l'espagnol Paco Ureña et du national Octavio García "El Payo" qui vont lidier huit exemplaires de Xajay.

Pour El Galo, cette célébration est aussi ses débuts de torero depuis son alternative reçue le 27 octobre, dans sa Merida natale, des mains de Enrique Ponce et avec El Payo, comme témoin, car il n’a pas toréé depuis.

"C’est une grande joie de pouvoir confirmer mon alternative dans ce cadre de la Plaza de Mexico avec un cartel", a-t-il déclaré.

Il y a plusieurs années, en novembre 2012, son frère Michelito Lagravère avait reçu l'alternative des mains du torero français. Sébastien Castella sera donc, le dimanche 8 décembre, parrain des deux frères Lagravère.

"Pour moi, c’est une très belle coïncidence  que le maestro Castella  soit mon parrain, car  nous avons de l’amitié, du respect et de l’admiration pour lui.

Et ce sera une sorte d’hommage à mon père, Michel Lagravère qui a tant fait pour nous aider à être des toreros depuis notre enfance.

Je me demande seulement si ses paroles, au moment de la cérémonie, seront en français ou en espagnol, mais je le découvrirai le moment venu ", a-t-il déclaré avec enthousiasme.

André,  jeune homme de vingt ans, a déclaré qu'il se sentait très enthousiaste et se préparait très sérieusement pour cette confirmation.

« Le fait est qu’il n’y a  pas eu de jours de repos depuis  l'alternative, seulement deux ou trois jours avec la famille  après une absence de six ou sept mois avant de me retrouver dans le ranch de Santa Martha pour me préparer dans la ganaderia de Los Ebanos,  propriété de mon apoderado Pedro Haces, située au pied de l’Ajusco, à une altitude de 3 300 mètres.

Je me suis très bien préparé pour arriver prêt à cette date si importante, car c’est un jour qui peut changer ma vie, c’est ce que je vais rechercher ce jour-là, devenir un nom  de la tauromachie mexicaine et que ce jour soit un commencement ", a-t-il déclaré.

La corrida de dimanche suscite un grand intérêt, peut-être à cause de la présence de Paco Ureña, le vainqueur de Madrid.

"Le matador Ureña a été l'un des toreros de la temporada si ce n’est le torero de la temporada et c'est une belle affiche, les trois sont de grands toreros, chacun fidèle à son style.

Je pense que c'est un de ces  jours où des choses importantes peuvent se produire, j'espère que ce sera un tournant dans ma carrière."

Avant son alternative, il y a un mois et demi, El Galo a toréé, en Espagne et en France, pour la troisième année consécutive.

"Ces trois temporadas ont été  importantes pour moi, car elles m’ont permis d’évoluer en tant que personne et en tant que torero.

Cela s’est vu, en 2018, lorsque je suis rentré après avoir triomphé dans des plazas  importantes comme novillero et ici au Mexique où j’ai pu couper des oreilles et triompher ", a- t-il ajouté.

La confirmation d' El Galo  prêtera peut-être à commentaires du fait qu’il y a  une semaine Lorenzo Garza Gaona faisait la grève de la faim revendiquant la possibilité de confirmer son alternative, une situation qui, avec El Galo, semble être un paradoxe puisque celui-ci va confirmer son alternative qu’il vient juste de recevoir.

"J'ai beaucoup de respect pour le matador Garza Gaona pour ce qu'il a fait. Je respecte son courage mais les parcours de tous les toreros sont différents et, dans toute l'histoire de la corrida, il y a eu beaucoup de carrières différentes.

Je ne reviendrai pas plus sur le sujet car cela me semble délicat et suscite la controverse, par exemple il a fallu six ans à mon frère Michel pour arriver à sa confirmation. Six ans, c’est une longue attente, mais maintenant, après de nombreux triomphes en tant que novillero qui m’ont conduit à une alternative méritée,c’est à mon tour de le confirmer. C’est ainsi ", a- t-il conclu.

Propos recueillis par Martin Banda Altoromexico.com

 

 

 

 

 

IMG-20191029-WA0015[1].jpg
IMG-20191029-WA0017[1].jpg
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles