Menu

Après le bio, les médecines douces

lagraulet été.jpg

Le Naturopole a ouvert ses portes

Sous l’impulsion de son maire Nicolas Meliet, la commune multiplie les initiatives  pour garantir santé et bien-être à ses habitants. Dernière en date, l’ouverture du Naturopole, une maison dédiée à la pratique de médecines douces.

Labellisée « Territoire bio engagé » depuis 2014,  Lagraulet peut être fière de ses actions hors du commun. D’entrée, son château d’eau - décoré d’une fresque particulièrement colorée de l’artiste Jean-Paul Chambas -,  s’affiche en lieu de séjour totalement insolite, avec sa « Chambre sous les étoiles ». Moins visibles, mais tout aussi heureuses, d’autres résolutions s’appliquent dans divers domaines de la vie communale.

Ainsi, depuis le début de l’année, les repas proposés à la cantine scolaire sont entièrement bio, composés de produits issus directement du jardin potager communal, ou achetés en circuits courts. Une ferme, récemment acquise par la municipalité, prendra bientôt le relais pour satisfaire la demande.

Début octobre, en cohérence avec les actions déjà engagées, c’est le Naturopole qui a vu le jour.  Dans ce bâtiment, réhabilité dans le plus grand respect de l’identité écologique chère à la commune, sont déjà regroupés onze corps de métiers autour des médecines douces, en plein cœur du village.

Naturopathe, ostéopathe, réflexologue, sophrologue, psychanalyste, etc. s’y côtoient en toute harmonie, tout en garantissant un roulement des soins.  Car l’idée de proposer des locaux en location « souple », à un tarif particulièrement attractif (25 € TTC la journée), les a rapidement séduits, et pour plusieurs raisons.

« C’est une opportunité pour les praticiens, déjà installés dans d’autres communes, qui souhaitent décentraliser un peu leur activité en venant un jour ou deux par semaine, commente Nicolas Meliet. Et c’est également un système très attrayant pour ceux qui débutent ».

Sur les cinq cabinets, celui des infirmières est loué à temps plein. Les autres se répartissent en fonction des emplois du temps de chacun. Ils bénéficient de toutes les commodités (ascenseur, accès aux personnes à mobilité réduite…), et de salles lumineuses, spacieuses et accueillantes.

D’autant que le fait de travailler côte-à-côte facilite les échanges entre les praticiens, qui profitent ainsi d’une dynamique de groupe dans un milieu rural où les installations peuvent s’avérer parfois délicates en raison de leur isolement.

Signe que « dynamisme » et « qualité de vie » ne sont pas de vains mots à Lagraulet : le village a vu sa population doubler en dix ans. Cette constatation mérite amplement d’être soulignée, car le phénomène reste relativement rare dans cette zone gersoise.

Site Internet : http://mairielagrauletdugers.com/naturopole

Retrouvez toute l'actualité des Landes, Pays Basque, Béarn et Bigorre sur PresseLib, clic ici

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles