Menu

Toros en Vic : Pentecôte 2020

arènes.jpg

Une novillada, trois corridas et une corrida concours

La commission technique du Club Taurin Vicois a parcouru 3000 kilomètres en Espagne et visité 14 ganaderias à la recherche du « toro profond », enblème de la plaza Joseph Fourniol.

Rencontre avec le président du Club taurin, André Cabannes.

JDG : La temporada 2019 était à peine terminée que vous repartiez déjà en quête de toros pour 2020. Pourquoi si tôt ?

André Cabannes : Il est important d'être les premiers à visiter les camades dans le campo pour faire des choix avant que les lots ne soient retenus.

Nous avons été très bien accueillis dans toutes les ganaderias.

Il nous a semblé qu'on nous attendait. Les ganaderos souhaitent voir leurs toros lidiés dans les arènes de Vic-Fezensac.

JDG : Quel sera le programme ?

André Cabannes : Pour la novillada, nous avons retenu quatre novillos de Raso de Portillo. C'est une des ganaderias les plus anciennes d'Espagne. Les toros ont des souches antiques auxquelles on a ajouté du Santa Coloma.

La famille Gamazo veut des toros solides et encastés.

Il en a fourni un lot à Parentis, en 2007, à la satisfaction générale des aficionados.

La corrida-concours demande un travail énorme de préparation : choix des toros et surtout acceptation des toreros pour ce type de manifestation que nous sommes quasiment le seul club à proposer.

Nous avons repéré dans les ganaderias visitées des toros susceptibles de satisfaire l'aficion vicoise.

Nous repartirons pour les retenir.

Nous avons déjà choisi un superbe toro dans la ganaderia Flor de Jara.

Nous avons visité la ganaderia La Quinta. Nous voulions prendre un magnifique toro qui figurait dans un lot réservé à Madrid.

Le ganadero a refusé car il voulait que nous prenions une corrida entière. Il nous a rappelé qu'il était venu en concours dix fois à Vic-Fezensac et qu'il avait gagné sept fois.

Pour les trois corridas, nous avons choisi les ganaderias suivantes.

Nous reconduisons les Cebada Gago mais ils seront plus lourds et plus puissants que l'an dernier.

Ils ont toujours des robes variées : colorado, castaño, sardo…

Nous retrouverons ensuite les Escolar Gil qui sont déjà venus plusieurs fois à Vic-Fezensac.

La discussion avec le ganadero a été financière.

La commission technique a été conseillée aussi par le gendre de la maison, El Fundi, qui est le torero de Vic.

Reviendront aussi les Pedraza de Yeltes. Ils avaient été très appréciés, l'an dernier. Le lot qui sera dans les corrals cette année est plus puissant que celui de l'an passé.

Pour la corrida-concours, on choisira un toro français dans le Sud-Est.

Reste à trouver les toreros qui accepteront d'affronter les toros vicois dans une lidia authentique.

Il n'y a pas foule... 

 

Recueilli par Pierre Dupouy

signee_cebada_gago_vic_2019_230.jpg
Cebada Gago 2019
N°35_pedraza_de_yeltes_vic2019_IMG_6621.jpg
Pedraza de Yeltes 2019
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles