Menu

Une soirée documentaire en introduction du Festival Alimenterre

Festival Alimenterre.PNG

Une soirée documentaire, dans le cadre du Festival Alimenterre au lycée Auch Beaulieu Lavacant, a permis de visionner, mardi 15 octobre, le film de Paul Moreira, Cacao, les enfants pris au piège.

Le Festival de films ALIMENTERRE a vu le jour en 2007, à l'initiative du Comité Français pour la Solidarité Internationale (CFSI). Il propose des projections-débats en France et à l'étranger, du 15 octobre au 30 novembre.

En 2001, la lucrative industrie du chocolat s'engageait, sous la pression des ONG, à faire disparaître le travail des enfants dans les plantations où elle se fournit en cacao et ce, avant 2006. Dix-huit ans plus tard, cette promesse a-t-elle été tenue ? La Côte d'Ivoire, premier producteur mondial, a déployé de réels efforts pour endiguer un fléau perçu comme une honte dans le pays. Des écoles ont été construites, les cultivateurs formés. Partout à la télévision, des avis rappellent que le travail des enfants est interdit. Pourtant, l’exploitation des enfants n’a pas disparu.

Ce débat prend toute sa place au sein d'un lycée comprenant une filière transformation agro-alimentaire et dont les programmes insistent sur le consom'acteur. Quant à la filière Services aux Personnes, la condition de l'enfance est un sujet fort. Réfléchir ensemble à nos achats pour un monde meilleur est donc essentiel.

Cette première soirée de début de Festival sera suivie d'une seconde soirée, le mardi 26 novembre. Le film « Faut-il arrêter de manger les animaux ? » de Benoît Bringer, provoque par son titre, mais s'intéresse surtout à valoriser les élevages où bien être animal et respect de l'environnement sont au cœur de la production.

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles