Menu

La saga des Lagravère : troisième alternative dans la famille

IMG_1414 2.jpg

El Galo le 27 octobre

En tauromachie, c'est une peu comme pour la seigneurie au Moyen Age, les jeunes sont adoubés lors d'une cérémonie.

Dans la saga des Lagravère, le père, Michel, a reçu l'alternative le 6 août 1989, en Espagne, avec comme parrain, Pepin Jimenez ; c'était l'aboutissement d'une carrière de novillero dans les ruedos du Sud-Ouest et de l'Espagne.

L'aîné de ses fils, Michelito, devait recevoir les trastos de torero, le 25 novembre 2012, des mains de Sébastien Castella, au Mexique.

Il devenait le plus jeune des toreros de l'histoire de la tauromachie.

Suivra André, le 2e fils de Michel qui prendra l'apodo d'El Galo.

Le 27 octobre 2019, il deviendra lui aussi torero par l'alternative : il ouvrira la corrida dans les arènes de la plus belle ville du Yucatan, Merida. Il sera adoubé par une figura de la tauromachie, Enrique Ponce.

Au cours de cette temporada, El Galo n'a trouvé, en Europe, que quelques arènes pour l'accueillir.

Il a toréé tout de même à Mont-de-Marsan, Madrid et Vic-Fezensac pour la Pentecôte. Il y a combattu des novillos difficilles.

Il a bandérillé avec talent et courage. À la muleta, on retiendra quelques belles passes, mais il ne trouva pas toujours le sitio pour exprimer son talent.

Il a la 28e place dans l'escalafon des novilleros.

Suerte El Galo ! 

IMG_1463.jpg
Feria de Pentecôtavic 2019
IMG_1493.jpg
Photos Pierre Delhoste
IMG_1609.jpg
Père et fils
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles