Menu

Un tournant historique pour l'Académie médiévale de Termes-d'Armagnac

3 Tout près dudit bât Christophe Terrain Thibault Renaudin et José Marseillan 1bis 110519.jpg

Les travaux de développement ont démarré

« C’est une assemblée générale historique », déclare Thibault Renaudin, président de l’Académie médiévale et populaire de Termes-d’Armagnac, le 11 mai. Et la réunion commence par une visite sur le terrain des travaux en cours.

Quand on entre sur le site, tout de suite à droite, s’élève désormais un bâtiment – presque terminé - destiné à l’accueil du public et à l’administration du site. Et encore plus à droite, derrière ce bâtiment, le fameux stade de joute médiévale que l’on attend depuis longtemps, occupera la place restante. Il mesurera 25 m x 60 m et sera équipé de gradins pour les spectateurs.

Une année bien remplie

Le site a attiré plus de 11.000 visiteurs et spectateurs en 2018. Pour sa part, le Musée a reçu 7.077 visites, contre 8.114 en 2016 et 7.274 en 2017. Il y a donc un légère baisse. Celle-ci n’est pourtant pas sensible lors des différents événements organisés à la Tour :

  • le spectacle de théâtre en été,

  • les soirées cabaret dans la salle des Mousquetaires, soirées tapas-spectacles durant l’hiver, fréquentées assidûment par quelque soixante personnes,

  • le cours de danses médiévales, qui a lieu tous les quinze jours,

  • et toutes les fêtes organisées pour Noël, Pâques, le feu de la Saint-Jean, les Médiévales, Halloween et les Journées du Patrimoine.

Noter que l’atelier-théâtre rassemble quarante personnes et qu’il recrute de nouveaux comédiens.

De plus, Thibault Renaudin souligne que l’Académie joue son rôle dans l’éducation populaire en recevant spécialement enfants et familles.

Finances

Marie-Claire Flogny présente les comptes annuels qui accusent un déficit de 7 712,55 euros (contre 4 940,01 en 2017). Les produits s’élèvent à 163 366,15 euros et les charges à 170 078,70 euros. L’augmentation du déficit est à rapprocher de la prise en charge totale d’un employé à plein temps qui ne bénéficie plus d’aide.

L’Académie recherche d’autres partenaires privés : elle a sollicité l’État, la région et des mécènes potentiels. À noter que Christophe Terrain, conseiller départemental, Michel Petit, président de la communauté de communes et Danielle Renaudin, maire de Termes-d’Armagnac ont assuré l’Académie de leur soutien. C’est d’ailleurs la commune de Termes qui porte le projet de développement du site.

Thibaul Renaudin conclut ainsi : « le site de Termes s’inscrit dans un territoire innovant, dynamique, au service des citoyens actuels et futurs ; il faut donc garder ce dynamisme...et les services publics locaux. »

N.B.- La photo du haut de page représente, près du nouveau bâtiment, Christophe Terrain, Thibault Renaudin, José et Danielle Marseillan (membres du Centre social et culturel le Clan de Nogaro).

1 Thibault Renaudin 1bis 110519.jpg
Thibault Renaudin
2 Bât accueil et bureaux en construction 1bis 110519.jpg
Le bâtiment destiné à l'accueil et aux bureaux, en construction
5 Au coeur du futur stade de joute 25m  x 60 m 1bis 110519.jpg
Au cœur du futur stade de joute qui mesurera 25 m x 60 m
6 Thibault Renaudin montre les décors tournants tout récents 1bis 110519.jpg
Thibault Renaudin montre les décors tournants fabriqués tout récemment pour le théâtre - Photos DR
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles