Basket. Au soutien des Espoirs de l'UGB

DSC_0268 - Copie.JPG

Vendredi 8 à Valence-sur-Baïse (21 h), les U21 de l'Union Gascogne Basket reçoivent Castéra-Réjaumont

Battus dimanche à Villefranche-de-Rouergue (66-83), les "moins de 21 ans" de l'UGB ne sont pourtant pas abattus. Bravo à Gabriel, Jonathan (malade dans la semaine qui était bien là), Lilian (qui revient de Pau pour s'entraîner), Lucas (qui avait joué la veille avec la N3 d'Auch BC pour un succès face à Tursan), Nathan (la veille avec la N2 de Valence Concom GB pour la victoire à Horsarrieu) et Pierre (qui rentre de Toulouse pour les entraînements). Accompagnés du coach François Dargelos et de quelques parents méritants, ces six Mousquetaires se sont défendus avec panache (moins 5 au score seulement à la mi-temps). Ils comptent bien afficher les mêmes valeurs lors du derby de vendredi où les tribunes devraient être bien remplies pour soutenir ces grands bonhommes. Car il faut bien reconnaître que ces "ugébistes" attirent sympathie et respect. Pour preuve... Présent parmi les 140 spectateurs qui assistèrent au dernier match à domicile contre Caraman (dimanche 27 janvier), un supporter a été inspiré par l'esprit de camaraderie transpirant dans les comportements de ces "résistants du Gers-Basket". Ce supporter, en leur honneur, a pris la plume et sur l'air "des copains d'abord" de Georges Brassens a écrit une chanson ("les copains d'accord") en référence au pacte passé d'un commun accord entre ces U21, à savoir "on ne lâche rien". En voici le texte (à fredonner dans les tribunes !) :  "Non ce n'était pas le radeau de la méduse cette équipe, qu'on se le dise en Pré-nat, dise en Pré-nat. Ils défendaient comme des "tabanards" filant à l'adversaire le cafard et s'appelaient les copains d'accord, les copains d'accord. Les « fluctuat nec mergitur », c'est pas vraiment leur littérature. N'en déplaise aux redresseurs de torts, aux jeteurs de sorts. Le Capitaine et ses matelots n'avancent pas avec leurs égo. Mais sont amis franco de port, les copains d'accord. En défense au moindre retard, c'est l'aide qui prendra le quart. Repoussant loin dans le décor "drives", "picks" et consorts. Et bien qu'ils soient dans le dur, c'est aussi là qu'ils assurent. Et qu'ils se montrent très forts, les copains d'accord. Pourtant battus par les flots, ils ne seront jamais abattus. Refusant de sombrer, des vagues ils passeront au-dessus. Et jamais ô grand jamais ce coquin de sort les mettra par-dessus bord. Et c'est pour ça qu'on les adore, les copains d'accord !". Et reprenons tous en choeur : "allez les verts" !

Suggestion d'articles
Suggestion d'articles