Menu

Nelly Despax, dernière direction de l'harmonie vicoise

Despax bis.jpg

On ne verra plus la silhouette dynamique de Nelly à la baguette de l’Harmonie vicoise, ni son large sourire après l’audition.

Nelly dirige, samedi, sa dernière Sainte-Cécile vicoise.

Le JDG a profité de cette occasion pour la rencontrer.

JDG : Quand êtes-vous arrivée à Vic ?

ND : Je suis arrivée à Vic en 1991. J’occupais un pupitre de flûtiste.

JDG : Comment êtes-vous arrivée à la direction ?

ND : Au départ de Didier Boclé, Jean-François Portau qui était président de l’Harmonie, est venu me proposer la direction. S’étaient succédés après Didier Boclé, un nombre important de directeurs. Jean-François a pensé que je pouvais stabiliser la situation.

C’était un poste nouveau. J’ai d’abord  fait le tour de mes amis qui avaient l’expérience de la direction. J’ai voulu aussi que l’Harmonie soit un groupe de musiciens très soudés et travaillant dans une unité parfaite. Je pense avoir été entendue. Il y avait 24 musiciens aux pupitres, ils sont aujourd’hui 40.

JDG : Vous dirigerez, le samedi 19 janvier, votre 18ème Sainte-Cécile. Au cours de ce long passé à l’Harmonie, avez-vous connu des  moments forts ?

ND : Oui, en particulier dans les célébrations des fêtes de Sainte Cécile et de Sainte Barbe ; dans cette dernière célébration, nous apprécions la participation des sapeurs-pompiers ; des moments forts aussi lors des concerts où le public a manifesté son plaisir de nous avoir écoutés.

JDG : Pour Pentecôte, vous êtes "la musique" de la feria. Est-ce que c'est un moment privilégié pour vous ?

ND : Bien sûr, il nous faut musicalement préparer les prestations, étudier les programmes des corridas, rencontrer les membres du club taurin, les musiciens des Armagnacs. On connaît également le plaisir d'accompagner une belle série de passes et d'honorer ainsi le torero.

Parfois, on voit dans le ruedo des prestations extraordinaires ; nous aimerions jouer mais nous fonctionnons au tintement de la commission technique.

JDG : Des toreros ont-ils brindé un toro à l'Harmonie?

ND : Non, mais souvent, depuis le calejon, ils nous font un salut d'amitié. Certains toreros nous demandent de jouer un morceau bien précis ; il s'agit parfois d'un hommage à un torero disparu.

JDG : Par qui allez-vous être remplacée à la direction de l'harmonie ?

ND : Deux jeunes prennent la direction : Guillaume Ceretto et Julie Lamort, deux jeunes de l'Harmonie à qui nous donnons leur chance comme elle m'a été donnée à moi. Je pense qu'ils donneront un nouvel élan à l'Harmonie.

Recueilli par Pierre DUPOUY

 

Programme:

Samedi 19 janvier: 

11 h à l'église St-Pierre: bénédiction musicale de l'Harmonie

18 h dans la salle polyvalente :

  • école de musique dirigée par Isabelle Fourquet,
  • Brassband du Gers sous la baguette de Damien Saint-Marc,
  • concert de l'Harmonie sous la direction de Guillaume Ceretto et Nelly Despax

Entrée libre au chapeau

La soirée se terminera par le repas traditionnel des musiciens, ouvert à tous.

Menu confectionné par un professionnel

S'inscrire obligatoirement à l'office du tourisme au prix de 20 € pour les adultes et de 10 € pour les enfants de 5 à 12 ans.

Pierre DUPOUY
Nelly Despax
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles