Menu

l'ABC domine difficilement Bordères 54-48

21.JPG

Auch, salle Mathalin, pour le compte de la 8ème journée de championnat féminin de Régionale 2, l’ABC a battu JA Bordères 54 à 48 (mi-temps : 24-24).

Score par QT : 14-11 ; 24-24 ; 41-36 ; 54-48.

 

Auch : Charlotte Torres-Huchon (14 pts), Cloé Villeneuve (9), Célia Rilcy (8), Ezilda Laganne (cap., 2), Pauline Porte , Stéphanie Mesnard (7), Lucie Baumgarth (4), Elise Escrieut, Mélissa Cassin (10), Noémie Limour. Entraîneur : Adrien Coureau, assisté de Damien Gousseff.

 

JA Bordères : Axelle Menvielle (9), Laure Dubarry (cap., 2), Laura Boucherle (17), Marine Ponce (5), Karine Morancho (13), Claire Douaneau , Marie Palacin, Caroline Sanchez (2). Entraîneur : Stéphanie Azam.

 

Arbitrage : Karine André et Dominique Laval.

 

C’est le refrain lancinant, récurrent, qui accompagne les Auscitaines tout au long du championnat, et auquel il faut s’habituer : « On est un diesel ; je n’ai pas de solution... » Adrien Coureau est un (bon) entraîneur, pas un sorcier. Mais finalement peu importe si ses protégées mettent toujours les vingt premières minutes pour réussir à lancer la machine ; l’essentiel est que la victoire soit au bout.

Contre la lanterne rouge de la poule, l’ABC a obtenu son cinquième succès, celui-là aussi dans la douleur. Même les Borderaises, au sortir du vestiaire après la pause, s’étonnaient elles-mêmes de la pauvreté de jeu proposé par les Gersoises ; « elles n’ont rien proposé, les filles ! » s’encourageaient-elles. Et c’était vrai puisque les visiteuses pouvaient se payer le luxe de faire jeu égal (11-11, 9’) et même de mener au score (14-17, 13’). Il faut dire que dans les rangs de cette formation des Hautes-Pyrénées une certaine Laura Boucherle faisait pas mal de dégâts dans la défense auscitaine. Et comme de leur côté, les filles de l’ABC produisait un pourcentage inhabituel de déchet aux tirs, le score de parité à la pause n’était que logique. La capitaine Ezilda Laganne en conviendra plus tard : « Tous ces déchets aux tirs, c’est frustrant. Pour attaquer une zone, la première des choses, c’est le jeu rapide, puis mettre les shoots pour pouvoir dégager les intérieurs et les faire avancer sur nous. Mais quand ça ne rentre pas, c’est compliqué. »

« C’est scandaleux ce qu’on propose ! »

Une fois de plus, Adrien Coureau a fait vibrer les murs de son vestiaire à la mi-temps pour réveiller ses troupes : « C’est scandaleux ce qu’on propose ! On défend en individuel et on ne tient pas les duels, il n’y a pas de rotation défensive. Franchement, il n’y a rien dans cette premières période... » Voilà à peu de choses près les mots entendus par les joueuses de l’ABC qui inscriront un 17-12 durant le troisième quart-temps. Un quart-temps où, alors qu’elles sont menées d’un point (33-34, 26’), Charlotte Torres-Huchon, par deux fois en l’espace d’une minute, va mystifier la défense bigourdine et donner de l’air à son équipe. Menant 39-36 à la 28’, l’ABC ne sera plus rejoint au tableau d’affichage, même si dans le dernier quart-temps, plus équilibré (13-12), Bordères, avec notamment une Karla Morancho virulente, plante quelques banderilles qui entretiennent un léger espoir. Un espoir vite évaporé pour les visiteuses, lorsque Mélissa Cassin et Cloé Villeneuve, sans oublier une certaine Célia Rilcy, tirent un feu d’artifice dans les ultimes minutes.

Les Gersoises se sont rachetées de leur déconvenue du week-end dernier (défaite à domicile contre Muret 54-67). Pour passer les fêtes de Noël bien décontractées, il faudra maintenant battre Roquettes, encore sur le parquet de Mathalin. Mais on le sait, on a compris, on ne se fâchera pas si à la mi-temps le jeu n'est pas de belle facture.

 

 

Réactions :

 

Stéphanie Azam (entraîneur Bordères) :

« On n’a pas été assez vaillantes, pas assez volontaires pour arriver à passer devant et à scorer. On manque d’agressivité dans la défense… A 24-24 à la mi-temps, tout était possible. Mais dommage, on manque d’adresse sur la fin du match. »

 

Laura Dubarry (capitaine Bordères) :

« Auch ne nous a pas impressionnées ; c’est qu’on n’a pas été à la hauteur, tout simplement. C’est frustrant parce qu’on a pleins de matchs comme ça où on n’arrive pas à bien jouer. Aujourd’hui ça aurait pu être un match à notre portée... »

 

Adrien Coureau (entraîneur ABC) :

« On est capable du meilleur comme du pire. Bordères est une équipe très physique qui met quelques coups, ça défend dur ; elles défendent en première mi-temps en zone, ne bougent pas trop. On ne met pas d’agressivité parce que les coups de sifflet ne tombent pas, donc on perd confiance… En seconde période, on change de défense. Au niveau intensité, on monte de régime et on finit bien… Quand on attaque la zone, il faut avoir un minimum d’adresse, et aujourd’hui l’adresse n’était pas de notre côté. Mais on a été bien mieux aux rebonds, comparé à la semaine dernière. Je retiens le positif qui est la victoire. Le prochain match sera important ; si on peut le gagner, on sera à six victoires et trois défaites, et le maintien serait presque acquis. Et c’est l’objectif. »

 

Ezilda Laganne (capitaine ABC) :

« Encore une fois, on s’est fait peur. Du coup, on se remet un peu en question. On est toujours dans la réaction. Il faut toujours qu’on soit dans le mal pour réagir. On n’arrive pas à se libérer, à faire le jeu qu’on fait à l’entraînement… En tout cas, notre force est vraiment notre entente. »

17.JPG
Stéphanie Mesnard à la contre-attaque.
19.JPG
Auteure de 14 points, Charlotte Torres-Huchon en face-à-face avec Marie Palacin.
20.JPG
Parfois démonstratif, le coach Adrien Coureau se fait ici reprendre par l'arbitre Karine André.
15.JPG
Pauline Porte, balle en mains, ici contre Caroline Sanchez
18.JPG
Toutes à l'écoute des consignes.
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles