Menu

Qu'est-ce qui vous anime, Vincent Gouanelle ?

Bandeau Vincent Gouanelle 2bis 091015.jpg

Le Journal du Gers a rencontré le jeune conseiller départemental

Vincent Gouanelle, élu conseiller départemental en mars 2015 avec sa collègue Isabelle Tintané, est le benjamin – né en 1984 - du conseil départemental. Le Journal du Gers l'a rencontré le 9 octobre pour en savoir plus sur ses débuts en politique et ses objectifs.

Il explique qu'il s'est d'abord intéressé à la politique depuis longtemps : à 10 ans, il écoutait les émissions des questions au gouvernement. Ensuite, il s'est orienté vers un bac économique et social, des études de droit et de science politique, par goût de la politique et, surtout, volonté de s'engager. Cela signifie pour lui passer de la théorie à la pratique, en « rendant possible ce qui est nécessaire », comme l'a dit Jacques Chirac.

Vincent Gouanelle a commencé modestement par l'engagement au comité des fêtes de Bourrouillan, son village, pendant 10 ans, dans la chorale de l'aumônerie et le conseil d'administration des Amis de la Pierre blanche, qui regroupe les villages limitrophes du Catalan (1). Toutes activités qui créent ou renforcent le lien social.

Débuts à Auch - Qu'a-t-il ressenti à son arrivée au conseil départemental ? - « J'ai été impressionné et fier ! » En sa qualité de benjamin, il a été nommé secrétaire de séance pour appeler les conseillers au vote. Il est membre de plusieurs commissions (2).

À présent, il déplore une certaine dualité qu'il perçoit entre les élus à ambition nationale et les élus des territoires - de tout bord. Selon lui, ces derniers sont préoccupés de leurs territoires plus que de la politique des partis. C'est dans cet esprit qu'il a choisi son étiquette politique « Unis pour le Gers » pour sa campagne. Il souhaite à présent que cet esprit fasse surgir de nouveaux talents à droite pour le territoire. Des groupes de travail ont été ainsi institués avec Isabelle Tintané, Alain Faget et Gabrielle Clavé (3) sur les affaires économiques, le tourisme, le social et l'agriculture, sans que l'un de ces thèmes ait de priorité sur les autres. Ce travail doit « redonner confiance aux jeunes dans l'engagement » et accompagner ceux qui ont des idées de nature à faire vivre le territoire.

Permanence - Le jeune conseiller veut être à l'écoute. Il a donc établi, avec Isabelle Tintané, une permanence à partir d'octobre : le 2e samedi du mois à la mairie de Bourouillan de 10 à 12 heures et le dernier samedi du mois de 10 à 12 heures à Cazaubon (lieu précisé ultérieurement).

(1) Éminence de la région de Nogaro. (2) Les commissions « culture », « territoires et croissance verte » ainsi que de commissions techniques internes (commission d'appels d'offres, commission consultative des services publics locaux). Il fait également partie du bureau du Nogaropôle et du conseil d'administration des collèges de Nogaro, Cazaubon et Éauze, de la maison de retraite d'Éauze et du conseil de surveillance de l'hôpital de Nogaro. (3) Alain Faget et Gabrielle Clavé étaient suppléants aux élections départementales.

 

 

Vincent Gouanelle 1bis 091015.jpg
Vincent Gouanelle devant la mairie de Bourrouillan
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles