Menu

Une commémoration exceptionnelle après le déplacement du monument aux morts

DSC09893 (Copier).JPG

Dimanche 11 novembre, à 16 h

En ce 11 novembre, le village de Moncorneil-Grazan va vivre une commémoration exceptionnelle. Outre la solennité particulière de ce 100ème anniversaire de l’Armistice, ce sera l’occasion d’inaugurer non pas un nouveau monument aux morts mais  sa réfection totale et surtout son déplacement sur une petite placette située entre la mairie et la salle des fêtes.

Un premier emplacement qui posait des problèmes de sécurité

 Décidée en 1921, sa construction a été effective en 1922, son plan est d’ailleurs affiché dans la salle de réunion de la mairie.  Suite à la vente d’une partie du château par la commune, il était placé sur un terrain privé jouxtant l’église. Si depuis, celui-ci a été racheté par la commune, le monument n’en restait pas moins en plein virage d’une route départementale de plus en plus fréquentée et toute cérémonie mettait en danger tous les participants comme les automobilistes à la merci d’un accident de circulation, ce qui était devenue une grosse préoccupation pour la municipalité. L’idée du déplacement avait été lancée depuis longtemps et bien qu’acceptée à la grande majorité, elle n’avait pas été suivie de faits. Le Conseil municipal l’a donc remise à l’ordre du jour et planifiée.

Mobilisation des bénévoles du village

 Démonter, transporter et remettre en place des blocs de pierre d’une telle taille n’était pas une mince affaire. Plusieurs entreprises ont été sollicitées mais aucune n’a voulu s’investir dans une telle tâche. En désespoir de cause, ce sont donc des bénévoles du village dirigés par un ouvrier charpentier,  avec des qualités d’artiste, qui se sont attaqués à ce déplacement, avec du matériel de levage. Dans un premier temps, les pierres du socle ont été désolidarisées les unes des autres, tandis que la  partie supérieure de la stèle était envoyée en rénovation. Après ces travaux préliminaires, le monument a donc été reconstitué et répond aux normes de sécurité très strictes.

 Une commémoration  exceptionnelle

Dimanche 11 novembre 2018, à 16 h, l’armistice qui avait été signé 100 ans plus tôt dans la forêt de Rethondes, entre 5 h 12 et 5 h 20 du matin, pour devenir effectif à 11 h, sera commémoré à Moncorneil en présence  des différents élus, des personnalités et de la  population, Madame la Préfète étant invitée.  Ce sera aussi l’occasion de faire un retour sur l’histoire de ce petit village à la fin de cinq ans de guerre, d’angoisses, de privations et qui a laissé 13 des siens dans ce conflit. 

DSC09897 (Copier).JPG
D'après un plan réalisé en 1921
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles