Menu

Le Houga : l'interdiction des gros PL revitalise le village

Bandeau Patricia Feuillet-Galabert 2bis 071015.jpg

La maire insiste sur l'action sociale de la municipalité

Le Journal du Gers a rencontré Patricia Feuillet-Galabert, maire du Houga, le 7 octobre. D'abord pour parler circulation : est-ce que l'interdiction de passage sur la RD6 faite depuis l'été 2015 aux poids lourds excédant 7,5 t était bien efficace ? La réponse est : oui. Il y a maintenant 75 % de PL en moins. Certains camions de plus de 7,5t continuent à traverser le village, mais c'est une desserte locale. Il y avait, avant cette interdiction, 800 véhicules par jour qui transitaient par Le Houga. Ce nombre est donc en baisse sensible et « cela permet de revitaliser le bourg », qui était coupé en deux par sa rue principale. « On se réapproprie l'espace », conclut-elle.

Le social – Ensuite, l'entretien a porté sur la principale priorité que s'est fixée la maire : le social. Comme elle le dit elle-même, ce n'est pas étonnant, car, certainement par inclination, mais aussi de par sa profession (cadre dans un établissement médico-social), elle est « habituée à s'occuper de l'Autre ». Elle cite les travaux de réhabilitation d'un bâtiment communal afin de le mettre à la disposition de la Croix-Rouge et le service d' accompagnement et d'aide à domicile (Saad) géré par le centre communal d'action sociale (CCAS) et principalement financé par le département. Onze aides à domicile accompagnent  60 bénéficiaires et le territoire d'intervention a été réparti en 3 secteurs afin de rendre le service plus efficient tant au niveau de la prise en charge qu'au niveau des conditions de travail des agents. Sans oublier les travaux faits à l'école : l'agrandissement du dortoir de l'école maternelle, la réfection de la cuisine de la cantine et la construction d'un préau. À noter que l'école dispose de tableaux numériques depuis la rentrée de septembre 2015.

Parmi tous les travaux que se fixe la commune, il faut mentionner l'assainissement collectif, dans le cadre du PLU (plan local d'urbanisme), qui est à l'étude.

Cependant, un vœu est cher à Patricia Feuillet-Galabert : développer le dynamisme de son village, accueillir la modernisation en conservant ses services et ses commerçants.

S'agissant des bénévoles, ils sont nombreux et enthousiastes, ils sont la source de l'animation du village. Mais comment cela évoluera-t-il avec les générations montantes ? La maire y réfléchit.

 

Patricia Feuillet-Galabert 1bis 071015.jpg
Patricia Feuillet-Galabert à son bureau
Panneau d'interdiction PL de +7,5t 1bis 071015.jpg
Les panneaux au carrefour des Deux-Ponts (Lanne-Soubiran) qui interdisent la route vers Le HOuga
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles