Menu

Plaimont fête ses 40 ans en famille au château de Sabazan

plaimont.JPG

Vignerons et employés, attachés à leur territoire et fiers de leur réussite

Plaimont a 40 ans ! La direction tenait à ce que vignerons et employés puissent fêter cela entre eux, « en famille, loin du barnum médiatique », comme le dit, ce vendredi 15 septembre, Joël Boueilh, président de la coopérative, devant le château de Sabazan.

600 personnes sont venues des sites et des Caves de Plaimont pour cet événement. Outre la joie de se retrouver ensemble, fondateurs en 1978 et acteurs en 2018, autour d’un verre et d’un repas, on a écouté quelques discours, des employés ont été honorés et un livre à été donné à tous : À hauteur d’Hommes, écrit par l’ethnologue Marie-Ange Lasmenes et illustré par le photographe Alain Tendero.

C’est le livre d’histoire et des histoires de Plaimont, recueillies sur le terrain auprès de tous ceux qui l’ont bâtie : un beau cadeau pour la transmission des savoirs et des luttes aux jeunes générations des 40 prochaines années ! « C’est l’histoire d’une aventure un peu folle » : d’où est-on parti ? Les titres du début du livre le rappellent : « On est parti de rien...Des eaux-de-vie et une production anarchique de vins ordinaires - Un modèle viticole voué à disparaître » et, plus loin : « Se démarquer pour exister – Au-delà de l’entreprise, un territoire, faire vivre le pays ».

Intervention de Joël Boueilh

À hauteur d’Hommes a recherché les souvenirs de tous ceux qui ont créé ce projet fou de coopérative et l’ont fait vivre. De ceux qui voulaient faire perdurer la culture de la vigne sur leur territoire. C’est le livre de l’admiration réciproque vignerons-employés. Et l’on aura grand besoin de cette réciprocité à l’avenir. Il y a 40 ans, on disait que ce projet était impossible : merci à ceux qui sont passés outre.

Maintenant, nous sommes maîtres de notre destin, il faut continuer à investir notre énergie et notre attention pour que nous fassions vivre notre territoire. En tenant compte de l’économie, de l’environnement et de la société, dans laquelle nous voulons être intégrés. L’œnotourisme doit nous permettre de gagner en reconnaissance. Notre implication attirera les jeunes générations. « Ce sera notre route, celle que nous aurons choisie ».

Intervention de Bernard Bonnet

Pour l’ancien président de Plaimont, si résumer 40 ans de son histoire est impossible, l’important est d’avoir rendu à notre filière sa fierté : les employés et les vignerons font des produits de qualité. Et, à l’avenir, c’est le partage, la valeur ajoutée, la solidarité qui permettront de perdurer sur le long terme. Solidarité, car le succès de Plaimont est le contraire d’un succès individuel : c’est une réussite collective.

Au bout de ces 40 ans, trois générations travaillent ensemble et ceux qui ont 40 ans ont compris qu’il y avait autre chose que des choses matérielles seules à transmettre. Rien n’est acquis, car ce sont des valeurs que la société ne transmet plus forcément, car nos métiers exigent un temps long.

Bernard Bonnet termine en redisant quel plaisir immense il a eu à participer à l’aventure de Plaimont.

Intervention d’Olivier Bourdet-Pees

Le directeur général confie son « admiration éternelle » pour ceux qui ont pensé que Plaimont était possible. Cette journée et le recueil À hauteur d’Hommes donnent à tous la possibilité de rencontrer ceux qui sont à l’origine du projet et l’ont concrétisé. Ils permettent de découvrir votre qualité et la qualité de ce que vous faites. Et de valoriser la parole des territoires ruraux.

Nous avons toutes les cartes en main pour l’avenir. Faire face aux complexités réglementaires, développer le bio, renouveler les générations etc. En faisant face aux défis commerciaux. Par exemple, nous ne vendons encore aucune bouteille aux Étas-Unis, premier marché du vin au monde. Répondre à ces défis, seul, est impossible : ensemble, ce sera possible.

Intervention d’André Dubosc

Le créateur principal de Plaimont remercie la direction d’avoir invité tous les anciens et tous les jeunes à cette journée. Nous tous, nous avons apporté une pierre à l’édifice : merci de continuer à créer et à innover. Comme, par exemple, à partir des collections ampélographiques de Jean-Paul Houbart, témoignage de notre histoire viticole. Qui servent à élaborer les vins du futur : « C’est formidable de vous voir faire ! » Et encore de voir cette vigne préphylloxérique qui est devenue monument historique et permet de faire un très grand vin.

Il y a 40 ans, un groupement de producteurs a décidé l’apport total et la vente centralisée de tous nos vins. C’était difficile à accepter à l’époque. Et nous avons commencé la mise en bouteille en 1974 : vous connaissez la suite…

« Alors, continuez à créer et à porter des projets ambitieux et originaux : vous avez des racines ! »

Nouveaux logos

Olivier Bourdet-Pees dévoile les nouveaux logos qui seront utilisés dorénavant :

PLAIMONT

VIGNERONS EN GASCOGNE ET PIÉMONT PYRÉNÉEN

et

Plaimont

LES VINS DU SUD-OUEST AUX GRANDES ORIGINES

De nombreux employés sont honorés

Après ces interventions, Joël Boueilh et Olivier Bourdet-Pees appellent de nombreux employés, cadres ou non-cadres et leur remettent fleurs ou bonnes bouteilles.

Puis c’est l’apéritif et le repas en musique devant le château de Sabazan.

Ce fut une belle démonstration de cohésion, de satisfaction du travail bien fait et de foi dans l'avenir.

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles