Menu

La course poursuite s'achève en deux temps

PoliceMuncipaleOK.jpg

Sur un trottoir à Preignan puis à la prison d'Agen

Quand on est sous le coup d’un sursis de 12 mois, pour violences, conduite sans assurance et sans permis, on devrait être doublement prudent. Ce n'est vraisemblablement pas le cas de ce jeune homme qui dimanche a attiré l'attention des policiers auscitains par une conduite des plus fantaisistes, mais surtout dangereuse. Plutôt que d'obtempérer aux ordres des policiers, celui-ci, à bord de son Opel Astra, a tenté de prendre la poudre d'escampette. Enchaînant infraction sur infraction, dépassement dangereux et franchissement de ligne blanche, l'individu pensait semer les policiers. Il n'en était rien puisque ceux-ci suivaient l'automobiliste à bonne distance par précaution. 

Abordant l'entrée de Preignan à trop grande vitesse, le conducteur perd alors le contrôle de son véhicule qui achève sa course sur le trottoir. Il ne faut guère de temps aux policiers pour intervenir, mais décidément notre homme ne l'entend pas d'une bonne oreille.

L'interpellation est houleuse et brutale au point que les policiers doivent faire usage de leur bombe lacrymogène pour maîtriser l'individu. Un policier blessé au genou a été évacué sur l'hôpital d'Auch.  Le jeune homme,  quant à lui, ira tout droit à Agen purger sa peine initiale avant de repasser devant le tribunal d'Auch pour ces nouveaux faits.

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles