Le Label Territoire bio engagé, pas seulement une valeur symbolique..

IMG_5152.jpg

Il marque la volonté d'un engagement vers le Bio

Vendredi 4 mai le conseil municipal de Larressingle en présence du sénateur Franck Montaugé recevait Paul Baradat, Président d’InterBio Midi-Pyrénées venu remettre officiellement à la commune le Label Territoire bio engagé..

Après le Label des plus beaux villages de France, le Label Grand Site Touristique Occitanie, ce nouveau label n'a pas seulement une valeur symbolique soulignait dans son allocution le maire  Xavier Fernandez. "II constitue un des instruments de notre politique tournée vers le développement dune agriculture biologique au service d'une alimentation saine et vers la préservation de notre environnement."

Ce Label Territoire Bio Engagé a été obtenu grâce aux critères suivants : Le PLU opposable depuis 2014 nous a permis d'atteindre les préconisations du Grenelle de l'Environnement et du Plan Ambition BIO 2018  -  Le développement de la superficie consacrée à l'agriculture biologique ( 15% des 848 hectares en exploitation) - Les efforts fiscaux de la commune en appliquant l'exonération sur la taxe foncière du non bâti durant 5 ans pour les exploitants, 

Avant de laisser la parole à Paul Baradat, le maire remerciait tout particulièrement les agriculteurs qui ont choisi la voie de la culture bio et sans lesquels ce label n'aurait pu être obtenu.

Des chiffres éloquents

Le  Président d’InterBio Midi-Pyrénées a évoqué l’environnement général actuel avec certains chiffres incontournables de la Bio et particulièrement significatifs pour ce qui est de notre territoire, de la France à Larressingle.

  • La France : Troisième surface Bio européenne et deuxième marché Bio européen avec 6,5% de la Surface Agricole Utile (SAU) 
  • La Région  Occitanie : Première région française en terme de surfaces Bio avec 11,5% de la SAU totale, deuxième rang en nombre d'opérateurs Bio, 23% des surfaces Bio françaises.
  • Le Département du Gers : Premier rang des départements au niveau des surfaces Bio avec 13,6% de la SAU
  • La commune de Larressingle 15% de ses surfaces Agricoles Utiles en Bio

En Occitanie, dans l’ancienne région Midi-Pyrénées. le nombre de communes labellisées est actuellement de 23 dont Marciac, St Clar, Lagraulhet, Monfort, Cadeilhan pour le Gers…Ce Label au bord des routes participe à la sensibilisation des citoyens aux problèmes de santé, d’alimentation, d’environnement, il permet aux collectivités de communiquer sur leurs pratiques vertueuses, il peut incarner un ancrage territorial des filières de l’agriculture biologique et créer du lien social entre tous les acteurs. Dans un contexte de changement des modes de consommation vers des comportements plus responsables et de relocalisation des achats, le label Territoire Bio Engagé est selon Paul Baradat, parfaitement pertinent et peut contribuer au développement d’une filière Bio vertueuse

Une évolution à surveiller de près

Sans se montrer trop inquiet, le  Président d’InterBio Midi-Pyrénées a tout de même attiré l'attention sur l'intérêt soudain de la Grande Distribution pour les produits Bio, notamment Carrefour (grandes orientations stratégiques Bio), Leclerc, Auchan, Système U, Wallmart aux Etats-Unis … la niche bio, devient un secteur à part entière. On peut constater également beaucoup de rachats d’entreprises par croissance externe et d'alerter sur la prise en compte de la rémunération des producteurs et du danger de perte de qualité, d’identité, de valeur et transformation en un segment agro-alimentaire banalisé. (progression des GMS en 2017 +20% progression des magasins spécialisés +15%) 

L'histoire ne dit pas si le vin d'honneur qui a suivi, était bio.


Territoire bio engagé.

  • Création en 2008 après le Grenelle de l’environnement : critères de 6% de la SAU ou 20% approvisionnement Bio restauration collective identiques à ceux du Plan Bio horizon 2012.
  • Suivent le Plan Ambition Bio 2017 de Stéphane Le Foll avec doublement des chiffres 2012 puis le Plan Bio 2022 de Stéphane Travert avec 15% SAU et 20% en restauration collective.
  • Dans le cadre de la Réforme Territoriale de 2016 et de la fusion des deux anciennes régions Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon, nous avons beaucoup travaillé pour le rapprochement d’Interbio Midi-Pyrénées et de Sud et Bio Languedoc-Roussillon pour créer la nouvelle Association Interprofessionnelle Bio de l’Occitanie Interbio Occitanie grâce à un processus de création-fusion-absorption. Cette nouvelle structure ne propose pas une adhésion directe aux opérateurs de terrain mais regroupe l’ensemble des Réseaux de la Filière Bio : Bio Occitanie, anciennement la FRAB, la Chambre régionale d’agriculture d’Occitanie, Coop de France Occitanie, OCEBIO, l’association des entreprises bio d’Occitanie et SudVinBio, l’interprofession des vins bio d’Occitanie.

La nouvelle association Interbio Occitanie a toujours pour objectif de développer l’agriculture biologique au niveau régional et se donne les missions suivantes : Fédérer l’ensemble des acteurs de la filière bio - Etre l’interlocuteur de la bio auprès des pouvoirs publics - Organiser la concertation entre tous les acteurs de la bio, et notamment afin de rédiger le plan régional stratégique bio - Coordonner et accompagner le développement des filières bio en Occitanie - Promouvoir les filières et les produits bio régionaux - Animer l’observatoire régional de l’agriculture biologique.

Photos Marc Le Saux 

IMG_5134.jpg
Paul Baradat,
IMG_5173.jpg
IMG_5125.jpg
IMG_5123.jpg
IMG_5114.jpg
Publicité
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles