Tauromachie

20180208172017hDB8.jpg

 Les  ganadérias  gersoises : statistiques  et  aficion   

Deux   ganaderos   occupent   dans le Gers  des  espaces  pour  l’élevage  du bétail  brave :Jean Louis  Darré  et  Paul  et   jérôme  Bonnet .Les aficionados  gersois  sont  fiers  de  leurs ganaderos  qui  s’imposent  dans  les  diverses  compétitions   avec   un fait   marquant  mettant en piste des  bêtes   de belle  morphologie  et  bien  souvent   encastées . Il faut  rendre  hommage  à leur  volonté  tenace    dans  la  sélection  et  les  soins  apportés  à  la  conduite  de  leur  élevage . Quelques  statistiques pour  la temporada  2017

 Dans   le  domaine   de l’élevage  français 38  fers   ont  fait combattre    toutes   catégories   confondues  431  têtes  de  bétail  .Jean  Louis   Darré   est    au  haut  de  l’escalafon  avec    41  bêtes  lidiées – 54  novillos  dans  les  spectacles  avec  picadors représentent    31 %   de  bétail  français ( 176 novillos  lidiés  au  total )

Ganadéria   de  Jean  Louis  Darré :Il  élève  deux   rames différentes : les Astarac,    d’origine Guardiola  et  les Camino  de Santiago  d’encaste   Marqués   de  Domecq.Il a  fait  lidier à  Aignan en compétencia  avec  Gallon  trois   toros  de  5 ans, bonne  présentation, un   fut  invité  à  la  vuelta .Le  toro  de  la corrida  concours  d’Alès   a pris  trois  piques .Une   corrida   est  sortie  en  Espagne  à   Almagro. Une   novillada  à   Baeza fera    référence  pour   le  ganadero   avec   la  vuelta  du dernier  novillo.Le  novillo  du   concours  de  Millas fut  d’une grande  noblesse  à la  muleta   mais   fort  mal  piqué .Les   novillos  lidiés  à EAUZE  furent    intéressants  notamment   un particulièrement   qu’apprécia  Victor Mendes Les  dix  erales  sortis   à Maurin ,  Rion  et  Bayonne  furent  très  mobiles .Les  Astarac ( origine  Guardiola )ont   été   combattus    sans picador à Plaisance    , Roquefort  , Vic  Fezensac  Gimont,  ont  donné   du  jeu. 

Ganadéria   du  Lartet (Paul  et  Jérôme   Bonnet  à  Peyrusse  grande  )      Ils  triomphent  chaque   année   dans  le sud ouest  dans  la   catégorie  des  «  sans  picador »  - Ils  présentent  des   bêtes  de  deux lignées : Cebada  Gago  et  Marquès  de  Domecq   avec  des  sementals  différents – elles  sont   dures  sur  pattes ,  mobiles ,  avec   de la  caste   mais  parfois  compliquées .Ils  ont  reçu  le  prix  Paul Ricard pour   le lot   de Bayonne . Les  critiques   taurins   ont   déclaré    l’élevage   triomphateur  des  sans   picador ;23 erales   ont  été  lidiés à :  Aignan-Eauze-Saint  Vincent  de  Tyrosse- Riscle  - Dax – Bayonne- A    Samadet  un cuatreno  s’est  montré  parfaitement  toréable  . Tous   ces  novillos  se  comportent   dans le  ruedo  avec les  qualités  de  l’encaste   du  Lartet,  de  la puissance ,  des  pattes  d’acier  pour  répéter  ,   des  charges  rectilignes  mais  qui  exigent   du  novillero    un  bon  sitio,   la lidia  est   avec  eux  un combat . On  attend  avec  impatience  une  novillada   avec  picador. 

Pierre    Dupouy

toros.jpg
Avec ses vœux J.L.Darré présente son lot de toros de corrida pour 2018
Publicité
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles