Menu

La bourse aux oiseaux exotiques a fait recette

DSC09847 .jpeg

Plus de 600 visiteurs adultes

Organiser une  bourse aux oiseaux exotiques et oiseaux de volières à Seissan  peut sembler, à première vue, une entreprise  un peu anecdotique, un défi que relève avec succès depuis plusieurs années le Club Ornithologique de Bigorre . Avec plus de 600 entrée payantes, sans compter les enfants, il y avait foule sous la halle au gras ce dernier dimanche , montrant ainsi l’engouement de beaucoup pour  une telle  manifestation .  Dès l’ouverture des portes, ils étaient des dizaines , venus parfois de très loin ,  porteurs de cages ou de boîtes,  à se diriger directement vers  les espèces qui les intéressaient. Beaucoup de professionnels ou d’amateurs éclairés  cherchaient là l’occasion  de renouveler ou d’améliorer  leur élevage  en évitant notamment les risques de consanguinité.  Avec plus de quarante exposants, le choix était important , surtout pour certaines espèces , les prix étant obligatoirement précisés sur les cages. Beaucoup étaient aussi là comme simples visiteurs dont Mr le Maire.  De telles bourses garantissent d’ailleurs  la qualité des oiseaux puisque tous les exposants  étaient obligatoirement en possession des certificats sanitaires  délivrés par les services vétérinaires du département d’origine. La SACCOG  ayant été invitée, d’autres animaux de races bien définies , étaient également  exposés , notamment des lapins et des pigeons  après avoir répondu aux mêmes critères d’acceptation. La plupart des animaux étaient  destinés à la vente ou à l’échange mais certains  étant de véritables animaux de compagnie pour leurs propriétaires, pas question  donc de chercher à les négocier . C’était  surtout le cas de certains perroquets comme le magnifique ara qui n’a pas  quitté sa jeune propriétaire , Julie Ruiz, une habituée de cette manifestation. A côté de tout ce monde vivant, le visiteur pouvait trouver les aliments et le matériel nécessaire au niveau de ce type d’élevage,  différents types de miel, des bijoux fantaisie sur le thème des animaux, des peintures sur bois, des animaux naturalisés par un taxidermiste, les posters et les ouvrages  de l’ornithologiste Hermann Henzel  lui-même présent toute la journée. La halle avait été décorée par des arbustes et plantes vertes gracieusement prêtées par les serres du Cédon. Devant la satisfaction générale, rendez-vous est déjà pris pour l’édition 2018, début novembre.l

DSC09830.JPG
La halle au gras avait fait le plein
DSC09860.jpeg
Des artistes animaliers étaient également présents
DSC09836.jpeg
Julie et et son magnifique jeune ara est toujours la vedette du salon
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles