Menu

Nogaro – Un Classic Festival très réussi

00 Jacques Laffitte 1bis 081017.jpg

Endeuillé par le crash d’un ULM

Ce Classic Festival du samedi 7 et du dimanche 8 octobre a été une réussite. À la fois par le nombre de voitures anciennes rassemblées, par leur intérêt et par le nombreux public qui s’est déplacé. Et aussi par le fait que ce Classic Festival avait lieu aussi dans Nogaro même, où un vide-grenier et une fête du bourret et des châtaignes. Tout était donc réuni, avec un grand beau temps, pour que la fête soit belle.

Malheureusement, dimanche au début de l’après-midi, un ULM biplan qui était venu de la région de Carcassonne s’est écrasé sur le bord de la piste du circuit en décollant de l’aérodrome contigu. Sur celui-ci avait lieu un rassemblement de vieux coucous, prolongement du Classic Festival. Un mort et un blessé grave sont à déplorer. Le moteur de l’appareil aurait pris feu. Bien entendu, les courses ont été interrompues sur le circuit et la zone interdite par la gendarmerie.

Un nouveau record a été établi à la parade du dimanche matin à la parade des voitures anciennes : 500 voitures y ont participé en tournant sur la piste, contre 431 en 2016. Et 1 064 voitures s’étaient inscrites pour ce week-end qui n’aurait dû connaître que des réjouissances.

Une parade très colorée

Une fois de plus, l’observateur, comme les milliers de spectateurs sur les gradins, est stupéfait de voir autant de merveilles anciennes, dont l’image a fait la « une » des journaux depuis des dizaines d’années. Et même depuis plus de 100 ans, pour certaines voitures dignes des musées ! La caractéristique de la grance parade sur le circuit, c’est un mélange total des modèles et des années de construction : De Dion Bouton de 1903, Excalibur des années 50, Ferrari de toute époque, les belles petites anglaises (MG, Triumph, Austin-Healey, Lotus Seven), Rolls Toyce, Jaguar E typ, Mercedes, Alfa Romeo, Traction Avant Citroën décapotable, Maserati, Alpine etc. Et à côté : 2CV Citroën, Mini car jeep, Ami 8 Citroën, 4CV Renault, immenses paquebots américains des années 50 (Chevrolet, Cadillac), ainsi que des Corvettes et une Camaro.

Comme d’habitude, ce sont les très vieux teufs-teufs qui partent en tête de la parade. Avec, en premier, l’ancêtre De Dion Bouton, toujours « bon pied bon œil ». Qui roule au super 98 !

Jacques Laffite comme parrain

Jacques Laffitte, le légendaire pilote de F1, était venu au Classic Festival pour la plus grande joie des fans de sports mécaniques. Né en 1943, il a disputé 176 Grands Prix de Formule 1 et remporté six victoires entre 1974 et 1986. Il s’est prêté de bonne grâce à la séances des dédicaces et aux selfies des nombreux spectateurs qui l’ont sollicité.

 

Affluence et dédicace photos Marc Le Saux

1bis Ligne d'ancêtres 1bis 081017.jpg
Les ancêtres en 1re ligne Photo Roland Houdaille
3a La De Dion Bouton passe en tête 1bis 081017.jpg
La De Dion Bouton passe en tête Photo Roland Houdaille
5 Tous modèles représentés 1bis 081017.jpg
Une immense variété de modèles Photo Roland Houdaille
6 Excalibur dans la suite de la parade 1bis 081017.jpg
Excalibur Photo Roland Houdaille
8 Lotus 7 1bis 081017.jpg
Lotus Seven Photo Roland Houdaille
10 Une Rolls Royce 1bis 081017.jpg
Rolls Royce Photo Roland Houdaille
11 mini car jeep 1bis 081017.jpg
Mini car jeep Photo Roland Houdaille
12 Spider Renault 1bis 081017.jpg
Spider Renault Photo Roland Houdaille
16 Cadillac 1bis 081017.jpg
Cadillac Photo Roland Houdaille
15 Chevrolet Camaro et BMW 1bis 081017.jpg
Chevrolet Camaro et BMW v
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles