Menu

Hommage à Victorino

20171008120731L7AS.JPG

Communiqé de La Montera gimontoise

Il est passé par ici

Lorsqu’ en 1965, un inconnu de Gazapagar, Victorino Martin Andres acquiert l’élevage des Frères Escudero Calvo, le mundillo et principalement les «  seńoritos » ironisent sur l’apparition de ce cateto (paysan) dans la planète toros.

Mais ce Victorino a du flair, de la compétence et en plus c’est un travailleur acharné.

Petit à petit il va personnaliser son élevage et tout comme les Miura bâtir une légende sur un palmarès extraordinaire avec jusqu’à présent, être le seul éleveur à avoir vu un de ses toros « indulté » (gracié) dans les Arènes de Las Ventas à Madrid.

L’aficion française n’échappe pas à la Victoromanie et nombreuse sont les Ferias parfois ternes sauvées par la tarde des Victorinos.

Gimont peut aujourd’hui s’enorgueillir d’avoir accueilli Victorino père et fils lors des 9ème Rencontres en septembre 2015 et honoré un si grand Monsieur en lui remettant la médaille d’or de la ville des mains du premier magistrat Pierre Duffaut mais notre affectueuse collaboration va perdurer, confirmée par une récente rencontre avec Victorino fils à Mont de Marsan ce 30 septembre.

Et comme dans l’ancien temps Victorino est mort ! Vive Victorino !

C’est le meilleur hommage au disparu.

 

IMG_2256.JPG
Remise de la médaille de la ville à Victorino père et fils
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles