Menu

Un évènement musical doublement singulier

oratorio.jpg

l'Oratorio de l’Abbé Bernès

Ce samedi 30 septembre, l’église de Montesquiou sera le cadre d’un évènement peu ordinaire. Dans cet édifice bâti sur les vestiges d’une église du XIIe siècle, contemporaine de la fondation de ce castelnau placé en sentinelle au bord-même de l’antique voie d’Arles conduisant à Saint Jacques de Compostelle, le public pourra écouter en effet une œuvre lyrique doublement singulière : un oratorio mais signé d’un enfant du pays.

L’abbé Georges Bernès, est né en 1921 à Montesquiou. Très jeune il se passionne pour le fait religieux et la musique. A 23 ans, il sera ordonné pretre dans la cathédrale d’Auch en juin 1944. Son ministère l'amènera jusqu'en Espagne ou il enseignera mais surtout consacrera beaucoup de son temps à l'étude du Chemin de Compostelle.  Dès les années 1960, il parcourt le chemin alors que les pèlerins sont encore rares, bien avant que les circuits soient organisés. Cette absence de repère le conduira à éditer un guide en 1973, le premier du genre.  Le Chemin de Saint-Jacques en Espagne, premier topoguide de pèlerinage, qui restera le seul  jusqu’aux années 1990.  En 2011, son manuscrit Carnet de route d'un pionnier, resté inédit jusque-là, est à son tour publié.

Alors qu’il est déjà l’auteur de huit oratorios, d’un requiem et de nombreux chants, un ennui de santé survenu en 2010 lui laisse une gêne pour écrire ses partitions ; refusant de renoncer, il se dote, à 94 ans, d’un ordinateur et d’un logiciel spécialisé. C’est ainsi qu’il va composer  Le mystère de Saint Jacques, un oratorio d’une heure trente.

Cette œuvre (une création mondiale) sera chantée en concert unique sous la direction artistique du ténor lyrique et metteur en scène Pierre Espiaut avec, dans la distribution : la soprano Cécile Lo Bianco, la mezzo Cécile Piovan, la basse Jean-Christophe Filliol, la pianiste Hélène Salies et le chœur des « Voix de Saint Jacques ».

Il s’agit du huitième oratorio de l’abbé Bernès qui sera ainsi chanté dans cette église dont l’autel est orné d’un très original retable baroque. Lié à l’Ordre religieux des Oratoriens, l’oratorio est une œuvre lyrique dramatique sans mise en scène, décor ni costumes, à sujet  généralement religieux, apparue au XVIIe siècle à Rome.

Henri Calhiol

On connaissait le prêtre, les sermons de l’homme de foi et, depuis le récit qu’il a fait de son premier pèlerinage à Compostelle en 1961, les ouvrages qu’il a consacrés au monde jacquaire. Ce sera une heureuse surprise pour certains, un moment de bonheur pour tous ceux qui assisteront à cet évènement 


Samedi 30 septembre église de Montesquiou à 20h30 - Le mystère de Saint Jacquies avec Cécile Lo Blanco Soprano, Cécile Plovan Mezzo, Jean Christophe Fillol Basse,Pierre Espiaut Ténor Pianiste Hélène Salies et le Chouer des voix de Saint Jacques - Direction artistique Pierre Espiaut - Information et réservation 06 72 82 23 57

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles