Menu

Une première école alternative ouvre ses portes dans le Gers

ecole pouylebon remise clef.jpg

et c'est à Pouylebon au coeur d'une zone rurale

C'est bientôt la rentrée à l'école de Pouylebon.

Dans quelques jours l'école de Pouylebon réouvrira ses portes. Une douzaine d'élèves investiront les lieux, accompagnés par Marie Dal Lago, porteuse d'un projet éducatif original. On entendra à nouveau des enfants jouer dans la cour de l'école et ce n'est pas rien. Gaëtan Leclerc, le Maire du village sera là pour être témoin de cette résurrection de l'école rurale.

Avec le réaménagement des postes d'enseignants opéré sur le secteur il y a tout juste un an, les habitants de Pouylebon avaient  assisté impuissants à la disparition de leur école, tout comme ceux de Tillac, de Monlezun et de bien d’autres villages. Pour le Maire c'est un signe de plus de l'échec de l'État, face aux difficultés que connaissent les zones rurales. Pour les habitants de Pouylebon, cette école maternelle était depuis les années quatre vingt un souffle de vitalité indispensable.

L'initiative de cette réouverture revient à Marie Dal Lago, jeune enseignante originaire de Mirande et installée depuis quelques temps à Marciac, où elle envisageait de réaliser son projet.

Le futur appartient à nos enfants.

Son parcours d'enseignante, mais aussi son rôle de mère, ont amené Marie à s'interroger sur  le système éducatif. Celui-ci ne répondant pas à ses attentes, l'envie de proposer sa contribution à une forme d'éducation alternative à  germé dans son esprit.

Elle a donc décidé de sortir de sa zone de confort pour lancer ce projet. Une démarche qui n'est pas simple. Trouver le site, obtenir les autorisations pertinentes, promouvoir sa vision de l'éducation, le parcours de Marie pour créer cette école est déjà la démonstration de sa motivation.

C'est en recherchant un local pour accueillir ses élèves que Marie rencontra le Maire de Pouylebon. Celui ci adhéra immédiatement à son projet.

Lorsque la maternelle de son village fût fermée, il s'était intéressé au sujet de ces écoles alternatives qui apparaissent de ci de là sur le territoire français. Alors ces dernières semaines il a épaulé Marie, pour les démarches administratives auprès de la préfecture et du rectorat. Enfin, il y a quelques jours, il pouvait remettre avec émotion la clé de l'école à Marie.

La maîtresse de Pouylebon.

Marie Dal Lago compte déjà 13 années d'expérience dans le cadre de l'enseignement classique que nous connaissons tous. Une fois son baccalauréat en poche elle s'orienta vers des études supérieures en mathématiques. Elle obtint son CAPES de mathématique en 2003. Sa carrière d'enseignante commença au lycée Pardailhan à Auch, mais elle fût vite dirigée  en Seine Saint Denis. Par la suite elle parvint à se rapprocher de sa terre natale, avec des postes sur Aignan, Plaisance et enfin Mirande.

Au fur et à mesure de son parcours d'enseignante, Marie apprend elle aussi, se pose des questions... C'est ainsi qu'elle s'intéresse aux nouvelles méthodes d'éducation:  Montessori, Freinet, Steiner et autres. Cherchant à se former dans cette voie, elle cherche vainement des structures alternatives dans la région. Alors elle se lance et décide de créer son propre projet éducatif à l'image de ses convictions.

École associative. le projet automôme.. 

Le projet éducatif de Marie Dal Lago est libre et indépendant, sous la forme d'une association. Il s'agit d'une école privée, hors contrat de l'éducation nationale, non confessionnelle et apolitique. Elle a vocation à accompagner l'enfant dans un parcours éducatif propre à chaque individu. L'école Automôme a pour objectif, comme son nom l'indique, de créer un espace propice au développement de l'autonomie de l'élève, en respectant ses sensibilités propres. Chaque enfant est unique et est capable de faire des choix constructifs.

Bien sûr les enfants apprendront à lire, écrire et compter, mais à des rythmes variables et selon la demande de chacun. Classe multi âge, des enfants de trois ans jusqu’au collège se retrouveront dans un environnement sécurisant et bienveillant pour s'épanouir librement et développer leur créativité et leur curiosité.

 L'école fonctionnera sur quatre journées hebdomadaires. avec des horaires beaucoup plus souples que dans les écoles traditionnelles et surtout, on oublie le concept d'un programme strict défini à l'échelle nationale.

Comptant sur la coopération des parents d'élèves, mais aussi sur divers intervenants extérieurs, l'enseignement sera apporter sous des formes bien diverses. Ainsi, un habitant du village peut proposer aux enfants de découvrir une activité locale. Des ateliers seront organisés à l'école mais aussi en dehors. Les sorties nature dans ce milieu rural seront donc primordiales. Avis est lancé à toute personne voulant apporter des connaissances aux enfants. Jardinage, bricolage, activités manuelles et artistiques seront à l'honneur.

Plus de renseignements contact 06 77 54 82 73

Nicolas Hamon


Pour en savoir plus sur cette première école « automôme » en terre gersoise, rendez-vous à Pouylebon... Vous pouvez aussi consulter les sites dédiés à l’enseignement alternatif Montessori, Steiner, Freinet, des méthodes vers lesquelles de  plus en plus de parents s’orientent pour instruire autrement leurs enfants

contact 06 77 54 82 73

ecole pouylebon google.JPG
l'école va revivre
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles