Menu

Termes-d’Armagnac – « Petits meurtres en couleurs »

0 Alix refuge d'épouser Enguerrand et annonce qu'elle est enceinte 1bis 270717.jpg

Un spectacle-polar de François Grand-Clément

Avec « Petits meurtres en couleurs », spectacle qui a eu lieu du 15 au 29 juillet, François Grand-Clément a conçu un spectacle effectivement très coloré, tant par les costumes que par le jeu des acteurs et les innombrables péripéties et un « flash-back » surprenant.

Le scénario

La scène est au château de Termes. D’un côté les « bons » : les seigneurs de Termes-d’Armagnac, Dame Diane, sa sœur de lait, sa nièce, son clerc Conrad et Messire Robert : ils s’apprêtent à fiancer leur fille Alix qui se cloître dans sa chambre. Mais ils ne sont pas d’accord : Messire Robert se méfie du futur fiancé, Enguerrand, dont la réputation de trousseur de jupons est notoire. Son épouse balaie ces réticences : elle ne voit que des avantages, en biens et d’influence, dans ce mariage. Sa fille a un amoureux ? Qu’à cela ne tienne, on le pendra, si Alix n’y renonce pas !

De l’autre côté, « les méchants » : les futurs beaux-parents, Dame Isabeau et le prévôt Geoffroy et leur fils Enguerrand. La dot n’est pas suffisante pour le père, qui réclame une vigne en plus.

Le nœud de l’intrigue

À cette entrée en matière se mêle une sombre querelle entre les teinturiers du bleu de Lectoure et le teinturier du rouge. Surtout que ce dernier fait chanter Messire Robert, qui possède peu de bien en propre, pour une dette importante…Ce teinturier finit assassiné après avoir été reconnu par la nièce des châtelains comme l’assassin de ses parents.

Puis tout s’accélère : le jeune Enguerrand arrive de nuit et surprend un conciliabule entre Alix et la sœur de son amoureux. Il tente d’abuser de l’une puis de l’autre, manque de se faire éborgner et ameute la garde en prétendant avoir été attaqué. Jean, l’amoureux d’Alix, venu à la rescousse de sa sœur et d’Alix est emprisonné. Le prévôt veut les faire pendre.

Nouvelle accélération : Enguerrand tue en duel Messire Robert, Alix déclare qu’elle est enceinte et n’épousera jamais Enguerrand. Celui-ci la poursuit dans le château. Mais coup de théâtre : le notaire la défenestre. Entre temps, Dame Diane s’évanouit, puis meurt. On apprend qu’elle a eu un enfant 3 ans avant son mariage.

Coup de théâtre

Le prévôt et son épouse réfléchissent alors au moyen de mettre la main sur le domaine des disparus...Mais les masques tombent : dans un « flash-back » peu commun au théâtre, le notaire et Conrad révèlent leur complot : Conrad a empoisonné Dame Diane ; le notaire, qui a tué Alix, a falsifié le testament qui était au profit de l’enfant abandonné de Dame Diane. Ils devinent que c’est le petit clerc du Père Simon, enfant trouvé. Et ils le tuent. Les deux complices triomphent : le testament est maintenant en faveur de Conrad…

Pendant tout ce drame, le Père Simon, du monastère de Saint-Mont, cherche à modérer la violence des réactions des uns et des autres, à les adjurer de ne pas accuser sans preuves : peine perdue, personne ne l’écoute.

Commentaire de l'auteur

La scène finale – en forme de pirouette - montre les deux complices, qui s’adressent au public pour revendiquer des rôles plus importants.

Et François Grand-Clément, consulté, nous dit que cette pièce-polar s’arrête abruptement avec le flash-back du complot, pour éviter que le massacre continue...

Des acteurs très au point

Le ton des acteurs est juste, leur diction est bonne et leur jeu de scène est très « parlant » : on peut s’en convaincre en regardant les photos ci-dessous. Les metteurs en scène – Janine Gual et Bernard Saint-Pé - ont donc très bien fait leur travail. Une mention particulière pour Dame Diane, le prévôt Geoffroy, le Père Simon, Enguerrand et le notaire, mais tous les autres personnages, avec des rôles moins importants, étaient pourtant à la hauteur.

Des costumes somptueux

Le bleu de Lectoure, les rouges et les jaunes flamboyants ont donné beaucoup d’éclat au spectacle. Les gradins étaient pleins et les spectateurs n’ont pas ménagé leurs applaudissements.

Bientôt, d’autres spectacles médiévaux ont lieu à la Tour : les Médiévales, spectacle traditionnel de l’Académie médiévale de Termes, le samedi 5 et dimanche 6 août. À ne pas manquer.

 

1 Thibaut renaudin harangue les spectateurs 1bis 280717.jpg
2 Le fils des teinturiers bleus est trouvé inanimé 1bis 280717.jpg
4 Diane Janine Gual et Robert Guy Raimbault se disputent  1bis 280717.jpg
5 La nouvelle domestique ne plaît pas 1bis 280717.jpg
6 Messire Robert est triste 1bis 280717.jpg
8 Dame Diane donne ses ordres au notaire pour le contrat de mariage 1bis 280717.jpg
9 Conrad le père Simon et son clerc 1bis 280717.jpg
10 Dame Diane accueille  Geoffroy et Isabeau parents du futur fiancé d'Alix 1bis 280717.jpg
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles