Menu

Elections législatives : Jean-René Cazeneuve prêt à se retrousser les manches pour « être à 100% » dans sa nouvelle fonction.

P1330543.JPG

Photo : Jean-René Cazeneuve en discussion avec le préfet, Pierre Ory, à ses côtés la suppléante Véronique Thieux-Louit.

Prudent jusqu’à l’ultime seconde précédant les résultats définitifs, Jean-René Cazeneuve n’a cependant pas poussé un ouf de soulagement à l’annonce de son élection. Tant il est vrai que pour cette première circonscription les dés étaient déjà jetés à l’issu du premier tour où Francis Dupouey comptait un déficit de plus de 6 000 voix. Et comme le report des voix étaient quasiment identiques entre l’UDI et la France insoumise, il ne fallait donc pas s’attendre à un revirement de situation.

Voilà donc notre nouveau député prêt à se retrousser les manches pour « être à 100% » dans sa nouvelle fonction. « Je serai, dévoile-t-il, au service du projet de la majorité et le plus souvent possible en relation avec les élus du département ». Quant au nouveau visage de l’assemblée nationale Jean-René Cazeneuve estime « que le renouvellement à plus d’avantages que d’inconvénients. Il y a des jeunes, des femmes comme jamais il n’y a eu. Il y aura un regard neuf ».

« Au niveau des priorités, analyse-t-il, il faut désenclaver le Gers par les routes et le numérique. C’est en développant cela que nous pourrons inciter les jeunes à rester dans le Gers car nous avons besoin d’eux dans ce département, un des plus vieux de France ».

Enfin Jean-René Cazeneuve dévoile qu’il « souhaite faire partie de la commission aménagement du territoire pour être au plus près des agriculteurs et pour participer au désenclavement des communes gersoises ».

CLIC ICI pour retrouver Portrait de campagne

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles