Menu

Les relations entre les voisins en France

téléchargement.png

Un bilan mitigé

Les années passent mais la tradition reste. La "Fête des Voisins" est toujours de mise en 2017 afin de resserrer les liens entre les personnes et d'éventuellement mettre de côté certaines dissensions. Encore faut-il le vouloir. C'est ce que démontre le site Budget Maison dans son enquête réalisée en avril 2017 avec 1850 personnes interrogées.
Ni bonne, ni mauvaise
C'est ainsi que l'on peut résumer la relation entre voisins car aucune vraie tendance ne se dégage. Ils sont un tiers à déclarer leur relation excellente, un peu plus à la considérer comme normale etun peu moins à la décrire comme mauvaise.
En revanche, que la relation soit bonne ou mauvaise, ils sont nombreux à avoir connu des soucis.85% des personnes interrogées ont avoué avoir connu des démêlés entre voisins. 62% en sont
même allés jusqu'à interpeller la gendarmerie, 14% ont déjà déménagé à cause de ces dissensions et 12% en sont tout simplement venus aux mains. Ambiance !


Le bruit, principale source de tensions
Les raisons poussant les voisins à échanger leurs points de vue de manière plus ou moins virulente sont nombreuses. Néanmoins presque la moitié d'entre eux se sont mis d'accord sur un point précis : les nuisances sonores. 48% ont cité ce problème.

A côté, les sources de tensions sont au choix les clôtures (14%), les animaux (12%) ou encore le stationnement (10%). A noter aussi que 7% ont parlé de harcèlement.
Heureusement, chacun essaie d'arrondir les angles à en croire le sondage. 86% des personnes interrogées ont ainsi déjà discuté pour arranger la situation. 2% ont même appelé un médiateur !


Et le bon voisin est...
Pour la majorité des personnes interrogées, le bon voisin est surtout un voisin poli. 56% ont cité cette qualité primordiale, tandis que 36% ont davantage mis l'accent sur la discrétion. 6% enfin ont
plutôt évoqué l'écoute.
En revanche, le mauvais voisin est principalement celui qui est parent d'enfants en base âge ! 40% considèrent qu'il s'agit du pire type de voisin, ce même devant le voisin fêtard (21%) ou le voisin
intrusif (14%). Notons aussi la présence du voisin « apprenti musicien » dans 11% des votes.


La fête des voisins ? Oui mais non !
La Fête des Voisins ne peut donc pas être bien considérée par tous le monde. Déjà, si elle est majoritairement présente dans les communes, elle n'est pas entièrement généralisée puisque 74%
des personnes interrogées ont droit à cette fête, soit 26% qui sont laissés de côté. Ensuite, s'ils sont 45% à associer la Fête des Voisins avec l'idée de convivialité, 18% la considèrent tout simplement comme hypocrite et 8% en font une source d'ennuis.
Résultat, ils sont une majorité à la snober : 56% ne s'y rendent pas.

A propos de l'enquête : Cette enquête a été réalisée par http://Budget-Maison.com en avril 2017 en interrogeant un panel de 1850 personnes.

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles