Menu

MIRANDE : Le clocher retrouvera son apparence d'origine

eglise travaux toits  (2017_03_10 22_34_59 UTC).jpg

Dimanche à la kermesse paroissiale, un stand faisait la part belle à l’information sur le projet de restauration du clocher de l’église Ste Marie mené par la commune, les services de l’état, l’association du Renouveau de la Bastide et la Fondation du Patrimoine pour la souscription publique lancée à cet effet.

Des travaux sous haute surveillance

La DRAC, Direction Régionale des Affaires Culturelles, a donné son accord pour la restauration des toitures du clocher en utilisant les bardeaux de bois, une tradition séculaire, qui lui redonnera son apparence d’origine. Une maquette aimablement réalisée par la Menuiserie du Petiton  de St Maur a permis aux visiteurs de voir et toucher des bardeaux de châtaigner. Ces petites tuiles de bois fendu verront leur couleur se patiner avec le temps. Une teinte gris argent deviendra alors la caractéristique d’une couverture ancienne.

Cette solution avait été évoquée par Henri Calhiol et Michel Tharan lors d'une conférence sur ce thème à Mirande l'an passé pour la faire connaître au public. Le cabinet d'architecture qui traite l'affaire avait lui aussi envisagé la possibilité que ce clocher ait été jadis recouvert de bois (bardeaux) contrairement à la couverture en ardoise d'aujourd'hui.

Les Bâtiments de France qui supervisent les travaux exigèrent alors des preuves tangibles avant d'autoriser cette option. Sollicité par la mairie, l'Atelier d'histoire locale, s'est alors lancé dans des recherches approfondies pour confirmer ces hypothèses. Après de minutieuses investigations tant au sein des archives communales qu'auprès des archives diocésaines, trois pièces probantes datées des XVIIIe et XIXe siècles apportèrent la preuve de l'existence d'une telle couverture avant la mise en place de l'actuelle toiture. 

Dès lors la  Direction Régionale des Affaires Culturelles, donna son accord pour cette restauration à l'identique d'origine.  Les travaux devraient débuter dernier trimestre 2017.

Henri Calhiol, passionné d'histoire est l'animateur de l'Atelier d'histoire locale, section de l'Association pour le renouveau de la bastide. il est par ailleurs membre du Conseil d'administration de la Société archéologique, historique et littéraire du Gers - Michel Tharan, architecte délégué territorial, intégré à la Fondation du patrimoine, président national de l'association "Construire le patrimoine" est également membre de l'Atelier d'histoire locale. 

 

eglise clocher 1.jpg
eglise clocher 2.jpg
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles