Menu

Aignan – Vœux du maire : une année apaisée

DR Christine Leducq 1 Le maire 1bis principale.jpg

Et du courage face à l’incertitude

Philippe Baratault adresse ses vœux aux Aignanais pour la dixième fois, au début de l'année 2017. Il décrit la situation internationale dégradée par la barbarie de Daech , mais se réjouit de la réaction de l’État. D’autres menaces existent : la faiblesse de l’Europe et les tentations d’aller vers les extrêmes.

Mais, localement, le fléau qu’est la grippe aviaire et son 2e épisode requièrent toute son attention. Il craint que, « si des mesures identiques à celle de 2016 sont prises, ce sera la mort annoncée de nombreuses exploitations ». Surtout celle des indépendants qui ne pourront pas faire face à un deuxième épisode. Et, même s’ils ne sont pas concernés par les abattages massifs de palmipèdes, les éleveurs sont inquiets, car ils n’ont aucune visibilité sur l’avenir de leur profession. Peut-être faudrait-il « remettre en cause nos modes de production fragilisés par le gigantisme de certains élevages ! ».

Du côté des bonnes nouvelles

La maison des services au public a été inaugurée le 12 décembre 2016 par le préfet, le directeur régional de la Poste, des représentants de la Caisse d’allocations familiales, de la Mutualité sociale agricole, de la Carsat (caisse d’assurance retraite et de la santé), GRDF (Gaz réseau distribution France) et Pôle Emploi. Le public y est « accompagné, orienté et aidé par le personnel du bureau dans les recherches en ligne ». « Il n’est pas livré à lui-même », souligne le maire, puisque on l’y aide à comprendre et à remplir les documents et à créer les dossiers simples. Le public a à sa disposition un ordinateur, un scanner, une tablette, une imprimante et une connexion gratuite à Internet en wifi.

Cerise sur le gâteau, cette maison « n’a aucun coût pour la commune, elle est à la charge de la communauté de communes ! ». Philippe Baratault regrette néanmoins la perte de contact humain direct qu’entraîne cette digitalisation progressive dans un monde « ultra-rural » dont la population est vieillissante.

Autres bonnes nouvelles :

L’installation de la ferme aux buffles avec, aussi, une belle adresse de restaurant par la famille Bonifaci,

Le village du Far West créé de toutes pièces par « Jeff » Jean-François Vayrac dans sa propriété, dont le succès profite à la renommée d’Aignan.

Sans oublier le succès de la base de loisirs de la forêt, qui a connu une année exceptionnelle, grâce à une météo favorable, tout comme la guinguette du lac. Une activité de Paint Ball y a été créée par Hugo Fort et Pierre-jean Paillassa y a poursuivi les investissements.

Citons encore l’installation d’un artisan plombier, Mickaël Garcia, qui va succéder à Guy-Claude Laclaverie.

En revanche, Karine Nourrigat annonce la fermeture de son magasin de fleurs, faute d’une clientèle suffisante. Philippe Baratault, à ce propos, souligne que la vie économique du village est riche , mais fragile et dépend de nos habitudes d’achat qui ne privilégient pas toujours les commerçants de proximité.

Des dotations en baisse donc des activités en recul

La baisse des dotations de l’État, qui n’est pas temporaire, oblige à trouver des économies, d’où une diminution de la charge salariale. Ce qui induit une baisse des services proposés et une augmentation des tarifs.

Et l’on n’est pas sûr que les projets d’équipement seront financés. Quelques travaux d’investissement et de valorisation du patrimoine sont pourtant prévus avec certitude.

Travaux en cours

Un calendrier des travaux d’accessibilité a été fixé et les subventions atteignent 80 % des coûts. Un ascenseur sera installé dans l’ancienne gendarmerie, le cabinet infirmier et le cabinet médical subiront des aménagements, la salle des fêtes sera rénovée pour en faire un espace sportif fermé pour les collégiens.

La bibliothèque relais

Madame Scriven, de Loussous-Débat, avec d’autres dames, va mettre sur pied ce nouveau serviceau cours du 1er semestre.

Avantage aux associations

Contrairement au choix que font souvent d’autres communes comparables à Aignan, les dotations aux associations ne seront pas baissées. Il est clair que leur activité et leur dynamisme concourt fortement à l’attractivité d’Aignan. Elles créent « des moments de convivialité, des temps culturels ou sportifs ». C’est l’occasion pour le maire de féliciter Les Tirs Ailleurs pour leur double titre de Champions de France et d’Europe, ce qui a nécessité beaucoup de travail et de sacrifices.

Enfin, le maire remercie le bénévoles qui agissent avec constance avec Madame Mochel pour fleurir le village. Et il souhaite à tous une année « apaisée ».

N.B.- La photo de tête est de Christine Leducq.

DR Christine Leducq  Sapeur-pompier chef de centre gendarmes avec Philippe Baratault.jpg
Philippe Baratault en compagnie du chef de centre des sapeurs-pompiers et de deux gendarmes - Photo Christine Leducq
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles