Menu

Nataïs (32) et Poult (31 / 82)

huile palm region.JPG

Des entreprises locales soutenues par la région, à la pointe de l'inovation

La région soutient un projet innovant d'alternative à l'huile de palme.

 

Nadia Pellefigue, vice-présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée en charge du développement économique, de la recherche, de l'innovation et de l'enseignement supérieur, a réuni

Ce lundi 16 janvier, à l'Hôtel de Région de Toulouse, Nadia Pellefigue, vice-présidente de la Région réunissait les partenaires du projet « Substipalm ».  Un projet soutenu par la région dans le cadre de l'appel à projet Easynov 2013 destiné à soutenir l'innovation dans les industries agro-alimentaires »

Initié en janvier 2014 et finalisé en novembre 2016, ce projet porté par les entreprises Nataïs (32), Poult (31 / 82) en partenariat avec le laboratoire des Interactions Moléculaires et Réactivité Chimique et Photochimique (IMRCP - CNRS - Université III Toulouse - Paul Sabatier) avait pour objectif de trouver une alternative à l'huile de palme dans la fabrication du pop-corn et des biscuits.

Les recherches portées par le consortium ont permis des avancées remarquables dans le domaine et ont obtenu des résultats particulièrement prometteurs.  Une demande d'agrément est en cours auprès de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES). Une solution de substitution pourra ensuite être commercialisée par les entreprises.

La Région a soutenu financièrement « Substipalm » à hauteur de 308 000 €.

« Substipalm est l'exemple même de projets que la Région souhaite voir se développer sur son territoire et qui seront accompagnés dans le cadre de la nouvelle stratégie régionale pour l'emploi et la croissance », a poursuivi Nadia Pellefigue.

L'idée de faire travailler plusieurs entreprises ensemble avec la Recherche publique a démontré son efficacité. Les résultats de ce programme de recherche vont, après validation des derniers points techniques, certainement renforcer notre positionnement et notre différenciation sur le marché. L'utilisation d'huile de tournesol débouche sur la perspective d'une production locale et d'une intégration de la filière régionale. Cette démarche est en harmonie avec l'éthique de Nataïs, très attachée à la valorisation des ressources locales », a déclaré Michael Ehmann, président de la société Nataïs.

« Si la Région ne nous avait pas financé dans le cadre de l'appel à projet Easynov, ce partenariat entre deux entreprises et un laboratoire public n'aurait pas été réalisable. Et la possibilité de travailler sur une problématique partagée, concrète et d'actualité pour chaque partenaire a permis répondre aux attentes de nos clients. En somme, ce projet collaboratif a été une véritable opportunité pour nous et les bénéfices se mesurent d'ores et déjà en interne, sur notre culture managériale, et en externe avec l'ensemble de nos partenaires et clients. Une expérience que nous renouvèlerons avec enthousiasme si une nouvelle problématique s'y prête », a indiqué Bruno Pastré, directeur du site montalbanais du Groupe Poult.  

«Dans le futur nous espérons que l'agrément demandé à l'ANSES sera suivi d'une commercialisation de cette formulation issue du savoir-faire de notre laboratoire », a déclaré pour sa part Emile Perez, directeur de recherche CNRS au laboratoire IMRCP.

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles