Basket-ball, championnat de France nationale 2 : La marche était trop haute pour Valence-Condom

P1280599.JPG

Trop diminués les Gersois n'ont pas lutté à armes égales face à Golfe Juan

Valence-Condom : 65   

Golfe-Juan : 91

LIEU : Valence (Salle Jacques Baurens). SPECTATEURS : 500 environ. ARBITRES : Mathieu Bourette et Mariana Amielet. QUART TEMPS : 10-31, 22-16, 16-23, 17-21.MI-TEMPS : 32-47.

VALENCE-CONDOM 22 tirs réussis sur 66 tentés dont 6 sur 24 à trois points. 15 sur 26 aux lancers francs. 17 fautes d’équipe. Pas de joueur sorti pour cinq fautes. Les marqueurs : Bernaoui (12), Maggesi(-), Seremet (14), Mendes (11), Nasri (14), Trépout (2), Champie (12), Duffau(-), Zadro(-).

GOLFE JUAN  32 tirs réussis sur 65 tentés dont 12 sur 28 à trois points. 15 sur 21 aux lancers francs. 24 fautes d’équipe. Pas de joueurs sortis pour cinq fautes. Les marqueurs : Crette(-), Vedobe(1), Karaibrahimovic(8), Vullin(25), Trifogli(6), Naddjimbaye(7), Paoli(6), Badiane(16), Marco(22), Mendes(-).

Annoncé comme la grosse cylindrée de la poule, Golfe-Juan l’a-t-il prouvé samedi soir aux arènes ? C’est selon le verre à moitié plein ou à moitié vide. Car Valence-Condom était loin d’avoir toutes les cartes en main pour rivaliser face aux azuréens. Privés de ses trois intérieurs et scoreurs blessés, (Yohan Desbarats, Alexandre Miette, Mohamed Traoré), et avec son excellent défenseur et shooteur, Samir Nasri, souffrant sur son appui d’un pied, le VCGB ne pouvait pas s’exprimer à sa juste valeur. Autrement dit Golfe Juan a pratiquement joué sur du velours face à une formation trop handicapée. Il faut cependant tirer un grand coup de chapeau à tous les joueurs valenciens qui sont allés au bout du bout de leurs forces sans avoir eu droit à un seul moment de répit en raison du manque de rotations.

La première étincelle vient des locaux qui ouvrent la marque par David Seremet qui s’infiltre avec autorité dans la défense visiteuse. Puis Valence-Condom comme chloroformé n’arrive pas à se mettre dans le rythme de la rencontre, un cinglant 21 à 0 infligé par les visiteurs en est la sentence. Samir Nasri stoppe l’hémorragie par un tir primé ce qui a le don de remettre les locaux sur les bons rails, enfin presque car Golfe Juan continue à dérouler son jeu, (10 à 31 à la 10ème). Loin de baisser les bras, les gersois très solidaires refont petit à petit surface grâce à de belles actions offensives concrétisées par Florian Champie, Loïck Mendes, David Seremet, Samir Nasri, Mounir Bernaoui, et avec l’intraitable défenseur et meneur de jeu, Lionel Trépout, qui a dû apprécier les quelques minutes de repos suite au relai de Bastien Maggesi. Du coup les visiteurs  surpris par cette rébellion lâchent du lest, (26 à 40 à la 37ème). Un écart de 14 points que le VCGB s’efforce de conserver jusqu’à la mi-temps.

A la reprise après un premier tir primé du visiteur Carlo Vullin (il en marque 6 au cours de la seconde mi-temps), les gersois se montrent plus hardis dans leurs responsabilités aux shoots avec notamment Loïck Mendes et David Seremet, (39 à 50 à la 23ème). Onze points d’écart seulement, peut-on dire, séparent les deux équipes, ce qui ouvre les plus fous espoirs. C’est alors que le canonnier à 3 points, Carlo Vullin rentre en action et que Mossa Badiane montre toute sa puissance sous le panier gersois.  Florian Champie et Mounir Bernaoui s’accrochent pour le contrer mais sans trop de résultats. Golfe Juan a repris les affaires en main, et Valence-Condom s’essouffle sans pouvoir offrir un baroud d’honneur digne de ce nom. Et le VCGB s’incline logiquement pour une deuxième fois à domicile.

Déclaration

Grégory Elorza, entraîneur de Valence-Condom : « Pour pouvoir rivaliser face à cette équipe il fallait être au moins au complet. C’est dommage que nous passions complètement à côté de notre entame de match. Maintenant nous allons voir comment préparer la rencontre face à Pau après notre déplacement à Dax »

P1280578.JPG
Bastien Maggesi cherche une solution.
P1280583.JPG
Mounir Bernaoui s'infiltre dans l'étau défensif des visiteurs.
P1280601.JPG
Florian Champie a peu d'espace pour marquer son panier.
P1280594.JPG
Florian Champie plus volontaire que jamais.
P1280605.JPG
L'entraîneur Grégory Elorza motive ses joueurs.
Publicité
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles