Menu

Novillada de Plaisance

PLAISANCE    DU   GERS  

 

NOVILLADA  /    Découverte    d’une  nouvelle  ganaderia 

 

  Le    club taurin    « Vivement     Cinq  heures   «   du président   Pierre  Caunille  présentera    pour  sa traditionnelle   novillada (non piquée )   du Jeudi  14  Juillet  ( 18 h )   un lot  de  novillos   hors   secteur  Gersois , provenant  de  la ganaderia   Sainte   Cécile ; Les  aficionados   fidèles  à la corrida  concours  de  Castelnau   Rivière  se    souviennent   du   vainqueur  de  2015, un  rouquin  qui portait  le fer  de   SAINTE  CECILE  .Il provenait  de la  ganaderia  de  Michel   Megias   qui  s’est  lancé  dans l’élevage  du  toro   brave en  2011  sur   200  hectares     de  terre   clôturée près  de l’étang  de  Vaccarès ;Ses  vaches  de  ventre   sont  d’origine  «  el torero  «     qui  est  du  Pedro    Domecq  et  les  sementals  de   sang  Salvador   Domecq ;  Le  fer  de  Michel   Megias   a connu   de nombreux succès :,  des   concours  devant   Gallon  et  Jalabert, au  bolsin  «  Princes de  l’arène  «   j’ai  eu  un    toro  gracié   et  un   autre   invité  à la vuelta  posthume. » Mais   j’attends   beaucoup  de  Plaisance  ,  j’aime  cet   aficion  du Sud    ouest , nous dit-il ,    mes  novillos   sont prêts  depuis  le   printemps  , je n’ai  pas à les  forcer    pour les  rendre  spectaculaires   de   forme  ,ils  vivent   dans  de  vastes   prairies  et  le pienso   est  bien  souvent des  déchets de blé  ou de    riz  , car  je  suis  aussi  agriculteur  « 

 

       Des   novilleros   punteros

 Lorsque     Pierre   CAUNILLE  et   son équipe   sont venus   voir  le lot   que proposait    Michel   Michel  Megias, ils   ont    aussitôt   compris     qu’il   fallait   mettre  en  face  des  novilleros  avec  de  l’expérience .Le  chef  de lidia  est  le madrilène  Alejandro   Gardel   , dont   PLAISANCE   sera   la dernière   novillada   avant de passer  en piquée ;Il   a  sur   son CV    des grands  prix  comme le  certamen «  Soy novillero )   en  2014 ,  en  2016  le  prestigieux  « zapato  d’oro »  d’Arnedo ,, l’afarero   de Plata  de  Villaseca   de la  sagra  .Le  Icoup  de  cœur  de  Vivement   cinq  heures  est le   novillero  de  Tolède   né en  1999-  C’est  un novillero  banderillero  d’un  courage    à toute  épreuve , il  a déjà  triomphé   dans    la   région  , à Maurin  , Rion des  Landes, Saint  Sever . Sa   confrontation    avec   les   novillos   de Sainte  Cécile     devrait    le hissser   au plus  haut des  corridas  non  piquées

Le  novillero    qui  ferme la  terna  est    l’enfant du  pays ,Antoine   Madier  , est originaire  de   Grenade  sur  Adour   mais   Patrick   Varin   l’a   orienté  vers l’école     de Nîmes  . On  a  pu le voir à  Samadet  où  il   coupe    deux  oreilles  à un novillo    de Cuillé   .Il  confirme  en  gagnant   le  bolsin  de Bougues

,  qui   est une   compétition  de  référence   :

   Exposition   :  le milieu   taurin  connaît    bien    Pierre  Delhoste  qui    , toujours  discrètement    promène   son   appareil   dans  le callejon  .Il y cherche  souvent  la photo   que   personne  ne   prendra   . Il  expose  à la   galerie de  la  médiathèque   ses   photos   taurines  - Vernissage  le vendredi  8  juillet  à  18 h  30

Tienta  de  Luxe :  A  11 H  aura  lieu  une tienta  de  luxe  puisque  les 3  vaches  de  Sainte  Cécile  seront  tientées  par   deux  maestros : Julien  Lescarret – Javier   Valverde  -  devait  participer    également  Thomas  Dufau, mais  il  se retablit  de  sa  cornada  de   samedi à  Eauze ;

Renseignements   et  location  au : 05 62 69 13 39

 

               Pierre    DUPOUY

CCI11072016.jpg
Lot de novillos de la ganaderia Sainte Cécile
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles