Menu

Echos du callejon

tauro bando - Copie.JPG

ECHOS  DU  CALLEJON

 

 A  Castelnau  rivière   Basse   :   concours  de   ganadérias  

 

 Voilà    un bastion   de la  tauromachie    où la tradition taurine  ne pourra  être    contestée .Après   les  guerres  de  l’Empire  ,  des officiers   avaient   fait courir   le taureau à    Castelnau,  sûrement   sans  mise à  mort.En 1914  , le docteur Jean  Marie   Ducuron et  Louis   Gimet ,  receveur  de  l’enregistrement   avaient  organisé   une corrida  dans  des  arènes  en bois   qui furent  ensuite vendues  à Plaisance  .  Les  arènes   où  se déroule   le concours  samedi ont    été   construites   en  1954  et   1980    sous  la mandature de  M. Despouys, maire de Castelnau   et  portèrent le  nom   de  « La  GALOPE « , emplacement    d’une  ancienne  mare  . Bon  sang    ne saurait   mentir  et  actuellement  celui  qui  a   relancé la  fiesta  brava   il y  a bientôt   2  décennies, Michel   Raymond   est le  petit  fils  de   M.Despouy

 

            Féria  2016 :  un  concours  de  ganaderias  du   Sud  Ouest

Samedi  2  Juillet  , paséo   à     18  heures , les  ganaderos  seront    tous du sud  ouest   ( «   un concours   entre nous   précise    le président  Michel  Raymond)  Tous   ont   inscrit  une  fois  ou  plusieurs    fois  leur   fer    dans   la concours  de  Castelnau  à l’exception  de  la famille  Bats  de  Casanueva dont   c’est la  première   participation .Sont  en lice   : ganaderia  de  l’Astarac  et  de Camino    de Santiago( Jean  Louis   Darré)  Le  Lartet  ( Paul   et  Jérôme   Bonnet )  Malabat ( Fasolo  ) Alma  Serena  (  frères  Bats )  Casanueva  ( José  et Guillaume  Bats   ) . On  pourra  juger   les différentes  encastes   des  novillos  Pour les    combattre  de  jeunes   novilleros   qui  ont  déjà   démontré leurs   talents :  Madier  (  centre   de formation  de  Nîmes  )   vainqueur  du bolsin  de Bougue  en  2016 ,  Baptiste    Cissé  ( Ecole   Richard  Milian -  qui  avait   fait    une  bonne faena  devant  un  Bonnet  en  mano a  mano  avec   El  Galo  ( Andrès  Lagravère )  qui  avait  enlevé  le trophée – La  compétition   sera  serrée  et  la  qualité  des   novillos    aura   une large   part ,  chaque ganadero ayant   puisé    dans  leur tête  de  camade  .

Enrtrée :17  euros  -  gratuit  pour les moins  de  16  ans – Réservations :06 67 35 34  33  ou   05 62 31 94 38

 

 Explications   du  vétérinaire   Jérôme   Derrey suite   à la perte  d’onglons

chez certains   toros  de la féria  2016-06-30

 

Pour    tenter de comprendre les raisons de la perte des  sabots  de plusieurs  toros  de divers  élevages  lors  de la  féria  de  Pentecôte  2016  à Vic  Fezensac , en  tant  que   vétérinaire des  arènes  de  Vic , avec  l’accord  desdirigeants   du CTV   et   la collabboration gracieuse de l’Ecole   Nationale  vétérinaire  de Toulouse, nous  avons fait    expertiser     deux   onglons  et sabots  déchaussés. Des  expertises  similaires   ont  été  réalisées   dans une    école   vétérinaire  espagnole.Des  analyses  sur les  aliments  distribués  et  sur le sol  des corrales    ont été  effectuées .L’analyse  zootechnique  et comportementale des   toros a  été   prise  en compte  .Les  analyses    effectuées  dans  l’urgence  sont partielles  et forcément    incomplète   pour  conclure  avec   certitude

L’explication la plus probable est  que l’ensemble  de ces  animaux  étaient  atteints   d’acidose   latente   due à  une   conduite alimentaire imparfaite , alimentation   trop riche en glucides  et  protéines. Ration  dont  la  composition est plus  proche  d’un  aliment de  croissance que   d’une  alimentation   traditionnelle  d’un  bovin  au campo ; Cet   excès alimentaire provoque   une inflamation chronique    du tissu  conjonctif podal   et fragilise   la  jonction  du sabot au  pied .  De part    l’observation au campo et dans  les  corrales des différents   toros  des   4  ganadérias  concernées  , il  s’avère  que les  toros ayant  eu  ce problème   sont  les   dominants  de  leur groupe   ,  ils mangent  en premier  et   en   abondance  et ont   effectué des  efforts   plus importants  de  par leur   caractère .Les  efforts  soutenus et violents  de  ces  toros lors  de  la lidia  en particulier  pendant  le tercio   de  piques, pressions   fortes  et rotations, ont   favorisé    le désengrènement  du sabot  . Il  est   par ailleurs  peu probable que  la macération  des pieds  dans  la boue  des   corrales   provoquée  par les  pluies  soit en  cause ;De   nombreux  bovins   passent   l’hiver  dans  ces conditions sans  aucun préjudice    que   ce soient   les   toros  camarguais  ou nos bovins domestiques  .L’hypothèse   infectieuse  par  maladie  générale  ou contamination par  le  sol est   aussi   écartée

  Ma   conclusion  est  donc  que  la perte   des  sabots  des  toros  de cette   féria   est    essentiellement d’origine alimentaire   agravée  ou   révélée  par  des  facteurs    favorisants    secondaires ;Des   examens   systématiques, PH  ruminal et morphologie  du rumen  pourraient   permettre  de  confirmer avec  certitude  notre   analyse .Nous   réfléchissons  comment nous  pourrions  les  mettre en œuvre pour  les  années   futures ;

                                         Jérôme  Derrey( vétérinaire  du  Club taurin vicois )

 

 

PALMARES    DE LA   FERIA   VICOISE  2016

 

Trophée  Paul  Clarac  du meilleur    toro de  la  féria :

No  34  SALTACANCELAS     né  en Janvier   2013- cardeno – entrepelado bragado-  Ganaderia   de «  Los  Manos «   lidié   en  2e  le dimanche  matin  15  Mai  2016 par   Javier   Cortes .Vuelta  avec    son  picador    Gabin Rehabi .Vuelta al ruedo    du toro

Meilleur   Picador : Gabin  Rehabi

Meilleure  estocade :  Curro  Diaz

Prix de  la  meilleure  brega : Antonio  Molina Lopez

Prix   Jean   Jacques  Baylac  -meilleur   toro  de  la  concours : No  34 Santacalcelas –né  en janvier   2012 de la  Ganadéria   «  Los  Manos «  lidié par  Javier    Cortes le  dimanche  matin  15 mai

Trophée  de  l’Avenir   :meilleure   faena  à  la novillada   non  piquée ; Andrès Lagravère  -  « El  Galo « 

Prix  spécial  à  la ganadéria  du Lartet   ( Paul  et  Jérôme Bonnet ) pour  la présentation  et  le  très   bon comportement des  trois  novillox

El  Adoureno  au  bolsin d’Alma  des Tormes

 El Adoureno,  novillero   français , formé à  Adour  Aficion  ( Richard  MILIAN   a été   sélectionné  pour  le bolsin  d’Alma  des Tormes ( Salamanque     Le  retour  dans le ruedo  de  Cristina  Sanchez

 

 Elle   revêtira   l’habit  de  lumière   pour  un jour ( le  20  Août) et   sera au  paseo   avec  Enrique   Ponce   et El   Juli  .Ils  combattro,nt   des torosde   Daniel    Ruiz   pour   une   corrida de  bienfaisance à  la  féria  de  Cuenca

 Manuel Escribano,sérieusement    blessé

 Manuel  Escribano  a   reçu  une  cornada   au   moment  de  la mise  à  mort   de  son toro, artère   fémorale   et  saphène   ont   été  déchirées . ;Il  a  été  opéré  et est  encore  aux soins   intensifs

                       Pierre  Dupouy

 

 

CCI01072016.jpg
Faena de El Galo et remise des trophées par Jérôme Bonnet
CCI01072016_0001.jpg
Gabin Rehabi meilleur picador de la feria de pentecôte
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles