Les Sapeurs Pompiers de Vic ont une histoire

casque pompiers.jpg

De l'origine à nos jours ce qu'il faut savoir

SAPEURS  POMPIERS

 Histoire  du centre  de secours  de  Vic Fezensac 

 Le  centre  de secours  de  Vic Fezensac a , en plus  de ses interventions   dans bien des domaines ,    un  rôle d’animation   dans  la cité et les  pompiers  défilent  bien  souvent  dans nos   rues  en compagnie de  l’Harmonie , commémorations  des   guerres , fête  de la sainte  Barbe,   nuit du  feu  . Qui  sont-ils   et  comment  sont –ils organisés , ?  .Georges  Conseil, ancien  maire  de  Marambat  , et membre  de la   section  locale de  la société  archéologique   s’est  penché   sur les archives   du centre  de  secours  de  Vic Fezensac , documents    photographiques   et  anecdotes   à  l’appui   pour   une  conférence .

Depuis   le  Moyen  âge, il  existe  des  gens  formés  pour  éteindre  les incendies , mais  l’organisation des  corps  des  sapeurs  pompiers  est  récente , elle  date du 19e  siècle  .En  1810  un violent incendie  éclate  dans  Paris  , Napoléon  1er    va  créer   le  régiment  des   pompiers  de  Paris. Que  se  passait  -t-il    avant  cette  structuration ? On organisait  des  chaînes  humaines, passant   de mains  en  mains des  seaux  d’eau . Georges   possède   un seau   de cette   époque     avec  la marque  Vic  Fezensac et d’une  capacité de  10 litres  pour   permettre aux enfants  de  s’associer      à  la chaîne  Cette  méthode  avait  une certaine  efficacité  à condition  que le feu  à combattre  ne soit  pas  trop  important, que  les  participants   soient  assez  nombreux et   qu’il  y ait   de   l’eau  à  proximité  . Bien  souvent   quand  le  feu  était   éteint il ne  restait  qu’un   tas  de  cendre ;.Une autre   catastrophe   guettait   le genre   humain :les   noyades   et   Georges      s’appuie    sur des  extraits  du  mémoire  de la   Société     d’Amsterdam  et de  l’édit promulgué  à   Genève   le  15  janvier   1764 qui   donne  quelques   conseils   pour le moins curieux  sur les  soins à apporter   aux  noyés ; » La première   des  choses  à  faire  et de  dépouiller  le  noyé  de  ses  habits et  de  le mettre  dans un lit   chaud , à  côté    si possible   d’une   personne  saine  dont   la chaleur  naturelle  entretiendra  la chaleur  des   draps  On   peut  utiliser  le  bain de  cendre  chaud .On  fait mettre  des  cendres   dans  la chaudière  sur  le feu  pour  leur   donner une  chaleur   convenable .On   en fait   étendre   sur le lit une  épaisseur  de  4  doigts , on y   couche  la noyée  toute nue, on la  couvre d’une  même   quantité  de  cendre  et on   étend  dessus  le drap  et la  couverture . Une    demi  heure   s’était à  peine   écoulée   que le pouls   de  la noyée  se rendit   sensible , on peut   aussi  utiliser   du  fumier ;Le bouche  à  bouche  est    indiqué    mais compliquée  par  l’addition de  tuyaux   pour envoyer  l’air chaud   le  plus loin  possible « 

 LA  CREATION  DES  CORPS   DE  SAPEURS  POMPIERS

 Une  circulaire  du  6  Février  1815 émanant  du  ministre  de l’intérieur  ( Abbé de Montesquiou )  dit  que les communes  d’une  certaine  importance  doivent  organiser   la création  des  corps    de sapeurs   pompiers. Vic  connaît  plusieurs  incendies -   deux maisons   dans  la nuit du 18  au 19 Mai  sont entièrement  détruites  dans le  quartier Marcadère  ( boulangerie  ) – d’autres   sinistres  : le  26 mai  1841 : une maison, le 11 juillet 1844 : une maison - le  20 mars 1849 : une maison . Aussi  par  délibération du  8  Août  1858, la  municipalité  de  Vic  Fezensac , décide la  création  d’une  compagnie  des sapeurs   pompiers .Le  règlement   constitutif  de  la  compagnie  approuvé   le  27 Février 1859  prévoit   qu’elle   aura  la composition  suivante : un  lieutenant – un sous  lieutenant - un sergent major -  trois sergents –  six caporaux  ou  servants - 32 pompiers  -  un  tambour et un clairon -  Le 7 Avril 1869, le ministre de  l’intérieur  accorde  40  casques  neufs  en  cuivre . Par  courrier  adressé au  maire, les  Sapeurs  Pompiers demandent  l’autorisation de  pouvoir  célébrer la  Ste  Barbe pour  la journée  jusqu’à minuit .Par courrier adresseé au  Préfet ,le  16 Aout  1888, le  maire  de  Vic  Fezensac demande  la  dissolution du corps  des   Sapeurs  Pompiers  de  Vic   suite  à  des cas  d’insubordination. En effet  7  sapeurs  pompiers  ont  sillonné les  rues et places  de la ville en criant à haute voix, accompagnés par  un tambour  «  A bas le Maire ! vive la République » ( le maire n’était pas  républcain)

Le  23 Novembre  1898 le  corps des  sapeurs  pompiers  est réorganisé  avec  un effectif  de 20 hommes

Voici  le  matériel  dont  disposait le centre  le 20  décembre 1898

Une   pompe foulante et une  pompe  aspirante  avec  chariot -  6 mètres de  tuyau d’aspiration   avec   crépine – 25  m  de tuyaux   en  cuir  pour  refoulement - 100  mètres  de  tuyaux  en toile – 1 échelle   à coulisse  - 1  harpon  avec  chaîne – 2 haches   à pic  et  tranchant  - un chariot   pour matériel  incendie. La  sirène  qui  autrefois  appelait  les  pompiers   pour  l’intervention  ne sonne  plus , elle  est   remplacée  par   des appareils  individuels   d’appel  .  Au  cours  de  la   soirée   Georges   présenta   les véhicules   à moteur  et  une pompe des années  1880 (voir photo)  plongée  dans  l’eau  le  piston  aspirant  et  refoulant   était  placée   dans  une  réserve  d’eau    , le   pompier   qui   l’actionnait   était   également    dans   l’eau.  Actuellement  le centre  de secours   est  parfaitement  équipé pour  toutes interventions, il  vient  de  recevoir  dernièrement un   véhicule  tous  terrains

Si  aujourd’hui  le centre  dispose d’un bâtiment  avec  garage  etsalle de  réunion ,Georges    rappelle  et  montre   une photo  de ce  qu’était  la  caserne  des   pompiers :  le  batiment  occupé  aujourd’hui  par la bodega  des   sévillanes ,  et   Taupin   qui   était   le conducteur du gros camion de service passait  avec   adresse   l’entrée  fort  étroite .Les  tuyaux    étaient  mis  à  sécher accrochés  au premier étage. Les  sapeurs  vicois  ont crée  une amicale   alimentée  financièrement  par   les  22  communes dont  elle  couvre la protection  et par  la vente des  calendriers – elle  a reçu  l’accord de la  Préfecture du Gers en 1947.  En 1977  elle  alloue  4 000f  aux sinistrès  des  inondations -  Elle dispose  pour les  vacances   un  chalet  dans les  Pyrénées   et un  mobil home  à  Saint  jean  de  Luz –  En  1984  le  lieutenant   Marc  Pontier  met en   place  une  section jeunes  sapeurs   qui   fonctionne   très bien  avec  chaque année un  effectif  d’une  vingtaine  d’élèves  dont  chaque année  certains  rejoignent le  corps  des  sapeurs après  formation,  d’autres  sont devenus  pompiers professsionnels

Les  chefs  de  centre  depuis  1973 :  Marc  Pontier  de 1973  à  1988- Robert  Camazzola  de 1988  à  2007-  Jean  Jacques  Ospital  de 2007  à  2012-

Pierre  Pontier nommé  en   2012 . Actuellement  les  sapeurs  pompiers  effectuent  le  déménagement  vers la nouvelle  caserne  , route de Riguepeu dont  la  première pierre a  été  posée  le  23 Mai  2015

g42.jpeg
Un véhicule de l'époque du démarrage des sapeurs pompiers
IMG_0418.JPG
La 1ère pompe à main
IMG_0416.JPG
Le seau en toile utilisé lors de la défense des incendies pour la chaîne humaine
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles