L'orage

 «  Lou  Perigle   »  (  l’orage  )     autrefois et  les   sonneries  des  cloches. 

 

 Des  éclairs   zèbrent  le    ciel   d’encre  ,les roulements  de tonnerre    font   échos     avec la  colline,  je  n’aime  guère  cela,   je pense qu’il y a là   une survivance de  l’orage   à la campagne   dans mon  enfance  . «  Qué  s’encrumo de  darré »   disait ma   grand-mère . Lou  darrè  c’est l’ouest  d’où  arrivent  les premiers  nuages  noirs  de l’orage  .Le   signal  était  donné : on enfermait les  oies  de   semence   , on allait   chercher  le  troupeau  de dindons  qui glanaient    dans  un  champ    voisin , on ramenait   les vaches   à l’étable  .On fermait   portes   fenêtres  et   volets  et  on se  faisait houspiller   si on   voulait  voir     l’éclair  . « pas  de courant  d’air, ça   attire  la  foudre » , précisait   ma grand  mère   en langue   française , car  c’était  destiné aux enfants  et  cette   formule   avait   une   donnée   technique .Puis   elle allumait    un gros  cierge  ( cierge   de première communion  d’un  ancêtre conservé  dans une  sorte  de  papier  de  soie )  elle  marmonnait    quelques  prières   très discrètement pour  ne pas  attirer   les   remarques  ironiques  de  mon grand  père . Je  crois qu’elle  s’adressait à Sainte Barbe  ,patronne  des artilleurs    dont le  père  avait   été  foudroyé  par la foudre  après  avoir    décapité  sa  fille    pour   adhésion  au christianisme   . On   racontait   aussi ,lors  des  soirées    du  tue  cochon  ou  des   « despouilladès »  (  dépouillage   du  maïs  )  que   la Francine  du  Tricoulet    sortait les    soirs   d’orage  éparpiller  des   cendres  récupérées   de  la  bûche  de  Noël  autour  de   la maison .On disait   aussi   que celui    ou celle  qui  faisait au    village    office  de sacristain, devait   recouvrir  l’autel  de  l’église   avec  une nappe   qui   avait  été    fabriquée  autrefois   avec  du  lin  sauvage . Religion, superstition   , mon grand  père  ne se  prononçait   pas    mais   il  tendait l’oreille    pour   savoir  si   la  carillonneuse  avait lancé  les  cloches   à la  volée .Il   estimait  et  il   n’était pas  le seul  ( une  enquête  de  1840 sur   le  carillon du   tonnerre   révèle   qu’il  est  pratiquement  sonné   dans    toutes  les  communes  )  que  les  vibrations   avaient  le  pouvoir  de  dissiper  les  nuages  porteurs  de  grêle  .Les   croyants  affirmaient  aussi   que la  cloche  bénie  pouvait  avoir   un effet  magique  sur  la dispersion  des  nuages . Sonner   dans   un   clocher   très  élevé  et  le plus  souvent    surmonté  d’une  croix   en fer , n’était  pas  sans  danger .Le  10  Mai  1781, à  Lannepax,  quatre  sonneurs    furent  grièvement    blessés, la  foudre ayant  même  fait tomber    une cloche  et  pourtant   les  carillonneurs   sonnaient .Il  est  vrai  que  leur rémunération consistait  en   l’attribution  de  céréales   après  la récolte  ,   la  graero  (  une  quantité  de   blé mesuré le  plus souvent   avec   un  récipient  en bois   , lou  bintième , une fraction   du  sac  de  blé  ) . S’ils  avaient   oublié  de carillonner   pour  quelques orages, on   diminuait   d’autan   la   prime  en nature  .  Des  cloches    étaient   disait –on   particulièrement   efficaces , on   m’a   cité   la cloche  de  la chapelle de  Saint   Pé    (   commune  de  Castillon   Debats ) . Cette  croyance  populaire   du   pouvoir  des  cloches   était  profondément  enracinée.  Préfectures   et   évêchés   multiplièrent  les   arrêtés  interdisant la   sonnerie  des  cloches  pendant les  orages  .Personne  ne  les  respecta. A  Cazaux    d’Anglès   ( canton de  Vic  )   le   carillonneur  démissionna   plutôt  que   de   se  soumettre   à  l’interdiction  . Aujourd’hui   les   cloches  se  sont  tues , évolution   dans  les   connaissances  techniques ,  absence  de carillonneur,  électrification  des   cloches .On   explique  tout , c’est  peut –être   dommage , il  y  avait  encore   un  peu  de  merveilleux .

IMG_0384.JPG
Les cloches de la chapelle de Saint pé
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles