Nogaro abat ses arbres malades

DR Joseph Beltri 2 principale.jpg

Ils menaçaient la sécurité du marché

Chargé à la municipalité des travaux, de l'urbanisme, de l'environnement et du commerce, Joseph Beltri a exposé récemment au Journal du Gers les raisons pour lesquelles la moitié des platanes de la place du marché ont été abattus, soit six sur douze. Car cela fait toujours un peu de peine d'abattre un arbre.

Malheureusement, c'était une nécessité absolue : une expertise effectuée par l'ONF (Office national des forêts) l'avait annoncé.

Six platanes, sur les douze de la place ont donc été abattus. Une fois à terre, leur maladie a été confirmée. C'est une maladie causée par un champignon, le phellin. Et c'est malheureusement incurable.

Mais ce n'est pas tout : les autres platanes de la place sont mis sous surveillance, car ils sont malades. Ils sont traités et désinfectés avec un produit antiseptique. On supprime les « tête-de-chats (1) et les branches creuses. Il faut aussi que les outils de taille soient désinfectés avant été après leur utilisation. À noter que la terre où poussaient les arbres abattus est infectée. Cela pose le problème d'un aménagement décoratif futur...Pour l'instant, les souches ont été arrachées et les six emplacements refermés et goudronnés.

Dans deux ans, l'ONF viendra faire un nouveau diagnostic de la santé des arbres restants.

D'autres arbres sont malades rue de la Gare, mais ils dépendent du département...

(1) Les moignons de branches qui se forment après la taille.

Platane malade abattu
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles